L'Andalousie avec Bernard et Isabelle travel blog


Séville, Les jardins de Maria Luisa, Triana.... en bus de touristes!

Ce matin, nous n'avons pas pris de chance, on a mis une alarme. Déjeuner ultra rapide et hop dans la navette! Ce matin, nous prenons le bus à deux étages pour un tour de ville hop and go! de Séville Premier arrêt, le site de l'exposition universelle Américo ibérique de 1929 qui a relancé les relations d'affaire avec les anciennes colonies espagnoles en Amérique.

Plusieurs pavillons de différents pays ( Brésil, Bolivie, Argentine, Californie etc...et magnifiques jardins ont été construits, pour l'occasion dans le parc Maria Luisa, fille de Isabel la catolica et Alfonso XIII. Beaux jardins, bassins, chute et sculptures. Au milieu trône l'immense pavillon semi-circulaire de la place d'Espagne, aujourd'hui utilisé par le gouvernement. Cet édifice en fer à cheval a été imaginé par l'architecte Anibal Gonzalez (à prononcer à la castillane, en zézétant svp!).

Le bâtiment de briques comporte quatre tours représentant les quatre royaumes d'espagnes (Aragon, Castille, Séville et.....?) Partout de la céramique et des azulejos illustrant les villes des quatre coins du royaume. Un bassin et une fontaine apportent des éléments fluides à l'ensemble.

Plus tard, nous reprenons le bus et traversons le Guadalquivir pour s'arrêter dans le quartier Triana. Ancien quartier gypsie. Nous dinons, en fin à l'heure des castillans (14h), sur une terrasse sur le bord du fleuve avec vue sur la Giralda! C'est vraiment les vacances!

Nous cherchons le pavilon de la Navigation... il fait chaud (33C) dans les rues sans ombre. Nous marchons un bon bout de temps pour tomber... sur un édifice administratif! Faut aller plus loin. Lorsqu'on y arrive, le bus est là et il est déjà

16h! On saute dendans et tant pis pour le musée. On descend à la Macarena. Une église consacrée à Marie, protectrice des toréadors. C'est fermé! Mais ça ouvre de nouveau à 17h. En passant c'est encore 33C même à cette heure. Un castillan nous dit que la tempéature est bonne... Imaginez en été! On se prend un petit verre à une terrasse. Il y en a partout! - trois quatre tables sur le trottoir, ça fait l'affaire.

La Macarena, wow, une toute petite église richement décorée, de l'or partout et surtout une sainte vierge époustoufflante. La plus majestueuse qu'on ait vu à vie!

Ensuite, une visite guidée dans les rues de ce quartier qui devient très populaire lors de la procession annuelle en l'honneur de la vierge Marie. On se laisse diriger par le guide qui parle un anglais affreux- nous et les deux autraliennes n'y comprennent rien et parle tellemet vite en espagnol qu'on comprend un mot sur quatre! Mais bon, le parcours est intéressant; patio mauresque, église datant de 1249 et un parc linéaire réaménagé et dont les citadins ont repris possession. Et ssurtout les petites rues étroites, les balcons fleuris...

On se dirige ensuite vers le Metropol Parasol, une structure de fou, super moderne, qui vient tout juste (2011) de se terminer. Cette supra structure de bois composée de cinq piliers immenses couvre un ancien parking et un marché. Faut vraiment le voir! Nous montons sur les toîts et suivons des sentiers qui sinuent entre les piliers au-dessus de la ville. Une autre façon de voir Séville. La vue y est extrordinaire. En resdescendant, on se repose sur la palce discutant d'urbanime, d'architecture et de la façon très différente qu'on les sévillans d'occuper les espaces urbains!

Il est 20h30, la faim se fait sentir, mais ici, c'est un peu tôt. On décide de suivre un recommanation du Routard. Pour s'y rendre, on sort le iPad et Google map et on suit le petit point bleu qui nous promène dans le labyrinthe! Finalement, ça nous plaît pas, on retourne sur nos pas et entrons dans un quartier plus animé et allons dans un bar à tapas où joue à la télé le match Espagne-Thaiti ! Je l'aime mon chum, hein?

J'en profite pour écrire ce journal...



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |