Les aventures d'Aline & Nico en Amérique du Sud travel blog

Alter do Chão

Praia da Ilha do Amor

Apéro sur la place centrale

Notre pousada, ici pas de camping mais on dort dans des hamacs

Rio Tapajós

Praia

Coucher de soleil

Petite caipi à la pousada avant de sortir


Depuis Santarem, nous sommes allés directement à Alter do Chão, un village à 45 minutes de bus. On est au milieu de l'Amazonie, mais on se croirait plutôt dans les caraïbes. Le village est très relax, pas trop touristique et les plages du rio Tapajós sont magnifiques.

Nous sommes restés là une semaine à nous reposer, aller à la plage, se balader dans le village. C'était très sympa car plusieurs personnes du bateau se sont arrêtées ici alors on se sentait un peu comme chez nous, on croisait partout des gens que l'on connaissait. Nous sommes aussi partis 2 jours dans la réserve Flona do Tapajós pour être vraiment dans la forêt. Nous vous en dirons plus à ce sujet dans le prochain article.

Par contre, il nous est aussi arrivé des aventures un peu moins drôle. Nous nous sommes fait voler notre appareil photo, pas le reflex heureusement mais le petit compact. Bon, c'est aussi de notre faute car nous l'avions oublié dans un bar, pas très malin ! Et nous avons fait notre première visite médicale du voyage. Je me suis fait piquer par beaucoup de moustiques et comme c'était déjà arrivé quelques fois, cela a enflé, fait des cloques et s'est infecté. Alors, nous sommes allés testés les soins médicaux brésiliens. Arrivé au poste de santé, il y avait une 40taine de personnes qui attendaient. On a eu de la chance, mon cas ne passait pas par le médecin mais par l'infirmière car tous ces gens attendaient le médecin qui était parti manger. J'ai donc pu passer après environ 45 minutes. Les soins médicaux sont gratuits au Brésil, on ne m'a même pas demandé mon nom ni rien du tout. L'infirmière a juste regardé mon pied, m'a demandé depuis combien de temps j'avais cela. Puis, elle est partie et est revenue avec 3 plaquettes d'antibiotiques sans boite et sans notice et m'a écrit sur un petit papier comment je devais les prendre. Ensuite, je lui ai demandé si je devais continuer à mettre la crème que je mettais jusque là, elle m'a dit : "un instant" et est revenue avec une autre crème... A la sortie, le médecin n'était toujours pas arrivé et encore plus de personnes attendaient.

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |