Les aventures d'Aline & Nico en Amérique du Sud travel blog

Avec Fellipe et sa copine Isadora, nos couchsurfeurs

Avec la famille d'Isadora

Campo Grande

Parque das Naçoes Indigenas

Parque das Naçoes Indigenas

Capybaras dans le parc

Isadora et Nico attendent les paparazzis

Après l'asado argentin, le churrasco brésilien :-)


Nous voici à notre première étape au Brésil : Campo Grande. Mais avant d'y arriver, nous avons encore vécu notre dernière surprise paraguayenne. En achetant le ticket à Concepción, la vendeuse nous a avertie que nous devions changer de bus à Pedro Juan Caballero, la ville frontière. Par contre, elle a oublié de nous indiquer que nous devions passer nous-même à la douane paraguayenne pour faire tamponner notre passeport pour la sortie, puis à la brésilienne pour l'entrée. Nous ne nous en sommes pas doutés, car jusqu'à présent, les formalités douanières se faisaient depuis le bus. Il s'arrêtait à la douane et nous attendait le temps que nous passions. Mais pas ici, car les brésiliens et les paraguayens ne sont pas obligés de passer par les bureaux, il y a juste des contrôles sur la route. Et pour arranger le tout, la douane paraguayenne est d'un côté de la ville et la brésilienne de l'autre. En plus, les brésiliens étaient en grève ce jour-là et cela a mis un peu plus de temps. Nous avons donc loupé notre correspondance, attendu 6 heures à Pedro Juan (heureusement, nous avions nos bracelets brésiliens à tisser et notre thermos pour le terere) et sommes arrivés dans la nuit à Campo Grande.

Par chance, notre couchsurfeur, Fellipe était un amour. Il est venu nous chercher au terminal de bus en voiture. Puis, nous sommes sortis avec ses amis pour notre première soirée brésilienne. C'était très sympa. Le lendemain, nous avons même été invités à manger chez la grand-maman de sa copine Isadora avec toute la famille. Fellipe était notre premier couchsurfeur brésilien et un des meilleurs du voyage. Nous avons aussi passé une soirée chez un de ses amis pour un churrasco (barbecue).

Au Brésil, il y a maintenant plein de fruits exotiques et toutes sortes de jus, on se régale ! Par contre, c'est un choc avec la langue. Alors que jusqu'ici nous pouvions communiquer partout sans aucun problème tout est beaucoup plus compliqué ici. Je parle comme je peux avec quelque mots de portugais et le reste en espagnol mais pour l'instant je ne comprends rien quand on me répond. J'espère que cela viendra vite car je pensais prendre quelques cours mais malheureusement c'est beaucoup trop cher.

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |