La vie est belle !!! 2012 Tour du monde 1 travel blog

Centre touristique

Cité de l'automobile

Bugatti Royale Coupé 1929 ... de luxe avec toit ouvrant pour madame

Il y a plus de 300 Bugatti

Ce modèle de la Mercedes-Benz 300SL 1955 (6c/215cv) revient à la mode

Ferrari 512 TR 1992 (12c/428cv)

Maserati Biplace sport 300S 1955 (6c/280cv)

Ferrari 450 AM 1954 (12c/340cv)

La voiture la plus rapide au monde selon les Français : Bugatti...

Ma visite ... m'a coûté un bon lunch incluant le dessert


Dimanche le 22 juillet

Jour 27

Nous quittons la région de Bourgogne pour celle de l’Alsace plus précisément Mulhouse. Nous nous dirigeons graduellement vers les nord est de la France.

Nous arrivons tôt dans le village de Mulhouse, c’est dimanche. Tout est fermé, on croirait une ville fantôme.

Nous savons que Mulhouse est la ville de l’automobile. Nous décidons de se rendre au musée et faire la visite des amateurs de voitures.

C’est le plus grand musée de l’automobile au monde. On y découvre l’histoire de l’automobile à travers la fabuleuse collection Schlumpf : plus de 400 voitures d’exception sur 25 000 m2 dont la célèbre Bugatti Royale, un vrai bijou de voiture.

Plusieurs modèles de Bugatti et Ferrari sont exposés.

Une belle visite après avoir mangé au restaurant du Musée

l’ Atalante qui est le nom d’une voiture d’époque.

Nous mangeons toujours bien dans les restaurants des musées. Ça vaut toujours de détour…

Tôt de lendemain, lundi le 23 juillet soit le 28e jour du voyage, nous quittons Mulhouse vers Colmar, toujours en Alsace, qui est à 10 minutes de train.

Il fait beau mais frais en ce début d’avant-midi.

Colmar est la petite Venise au fil de l’eau, c’est de cette façon qu’elle est reconnue. Quartier pittoresque au cœur de la vielle ville, La Petite Venise doit sa splendeur à une paisible rivière : La Lauch.

Il ne fallait pas manquer le Monument Bartholdi ni voir le musée en son nom. Mais qui est Bartholdi ? Frédéric Auguste Bartholdi, dit Auguste Bartholdi, né à (Colmar le 2 août 1834, mort à Paris le 4 octobre 1904), qui signe parfois ses œuvres du pseudonyme Amilcar Hasenfratz1, est un sculpteur alsacien, auteur notamment de la célèbre Statue de la Liberté, offerte par la France aux États-Unis et placée ensuite sur Bedloe's island, à l'entrée du port de New York.

Le village est très représentatif de l’Alsace avec ses maisons à colombages et balcons abondamment fleuris.

Un des plats typiquement alsacien est la tarte flambée. Cela consiste en une pâte à pain mince et ronde, similaire à une pizza sur laquelle il y a de la crème fraîche, du fromage, des lardons et oignons. Si désiré du fromage additionnel peut être ajouté, le Munster typiquement alsacien. C’est délicieux mais copieux et attention à l’odeur prononcée similaire à la raclette…

La spécialité est sans contester les plats avec la choucroute chaude et le petit pain rond « Bund » pur beurre avec amandes et raisins servi au petit déjeuner, en apéritif ou en dessert. Il est bon en tout temps… Il s’appelle le KUGELHOPF disponible dans toute les pâtisseries.

Quelle langue parle t-on en Alsace ?

La population alsacienne utilise aujourd’hui, à des degrés très divers, trois expressions linguistiques : le français, l’allemand dialectal d’Alsace (dialecte)(elsasserditsch) et l’allemand littéraire ou standard.

Mais pourquoi autant de langues ?

L'Alsace fait partie de l'espace culturel des anciens empires allemand et autrichien . Après la défaite de 1871, l'Alsace, dont est détaché le Territoire de Belfort, fait partie des provinces perdues. Le mythe et le revanchisme qu'elles inspireront accompagneront toute la Troisième République. La région sera à nouveau en première ligne lors des deux conflits mondiaux. Elle réintègre la République française en 1919, est à nouveau annexée par l'Allemagne nazie en 1940 avant de redevenir française en 1945.

C’est au cœur de l’Alsace que la fête des Marchés de Noël se vit dans la tradition du « Pays des Étoiles » qui symbolise une étape incontournable de Noël. Chaque village a su préserver son authenticité et sa typicité. Il faut se promener dans les rues des villages de la fin novembre au 24 décembre pour faire ses achats de Noël. Nous avons rencontré une dame de 70 ans qui tout au long de l’année s’occupe à tricoter et faire des courtepointes qu’elle vend au Marché de Noël. Selon la dame, les prix sont dérisoires. Les marchands perdurent la tradition au détriment de faire de l’argent. Cette dame a été généreuse de son temps avec nous. Une très belle rencontre.



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |