Les aventures d'Aline & Nico en Amérique du Sud travel blog

Plaza Independencia à Tucumán

Parque 9 de Julio à Tucumán

Tafi del Valle

Nosotros en el Cerro de la Cruz en Tafi

Cactus

Encore un cactus...

...et un champ de cactus

Ruines de Quilmes

Quilmes

Chauffe-eau du camping d'Amaicha


Nous voilà maintenant au nord de l'Argentine dans la région de Tucumán. Nous avons enfin chaud la journée, c'est agréable de pouvoir être en T-Shirt, mais les nuits sont quand même fraiches. Plus on monte dans le nord, plus les paysages sont désertiques, les habitants sont maintenant pour la plupart indigènes et plus pauvres. C'est aussi moins cher et plus typique.

Nous avons passé une nuit à Tucumán, puis nous sommes arrêtés aussi pour une nuit à Tafi del Valle, une jolie petite ville entourée de montagne colorées et proche d'un lac. Nous sommes ensuite allés à Amaicha dans la même vallée d'où nous avons visité les ruines de Quilmes, un peuple précolombien qui a résisté de nombreuses années aux conquistadors. Aujourd'hui, Quilmes est aussi la principale marque de bière en Argentine.

Nous avons essayé de faire du couchsurfing mais cela n'a pas fonctionné. Apparemment c'est plus compliqué dans le nord car c'est une région très touristique et en plus on approche des vacances d'hiver et plusieurs personnes sont déjà parties. On a donc opté pour le camping et vécu de grandes aventures. Tout d'abord, à Tucuman, le camping municipal qui est gratuit est situé dans le parc 9 de Julio. A notre arrivée, le garde-parc a essayé de nous décourager en nous disant que le camping n'était pas gardé la nuit, qu'il fallait faire attention à nos affaires car il y a déjà eu de nombreux vols. Après avoir marché 30 min avec nos sacs, nous n'étions plus très motivés à aller voir ailleurs et on y est donc resté. Mais en se promenant en ville, on n'était quand même pas très rassuré, on se demandait si nos sacs seraient encore là à notre retour ou non. Finalement, tout s'est bien passé, on ne s'est rien fait voler. On a appris par la suite que c'est dans ce parc qu'il y a les drogués et les prostituées...

Puis à Amaicha del Valle, on est retournés au camping, cette fois payant mais 10 pesos donc environ CHF 2.- par personne chez une famille du coin. C'était sympa sauf qu'ils avaient environ 12 chiens qui ont aboyé une partie de la nuit et que certain d'entre eux ont eu la mauvaise idée de pisser sur notre tente. L'eau est chauffée ici par la fumée. Le problème est qu'ils n'ont pas seulement brûlé du bois mais aussi des pneus de vélos. L'odeur n'était pas des plus agréables pour s'endormir...

Et Gilbette, qu'a-t-elle fait dans cette région ? A vous de nous le dire...



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |