Carmen et Daniel en cavale 2011-2012 - Asie du sud est travel blog

Arrivée au Temple contreversé Wat Rong Khun

 

 

Message contre la boisson

Message contre la cigarette

Les mains des fantômes aux mauvais karmas

Les mains des fantômes aux mauvais karmas

Les mains des fantômes aux mauvais karmas

Le pont vers l'illumination...on peut voir les morceaux d'argents

 

Arrière du temple non-complété

 

ce sont les toilettes...!!!!!!

 

Dan qui tient les bagages !!!!

Le Laos en vue...

Notre Hotel à gauche...10$ la nuit...

Le resto pour souper...vue sur la Thaïlande !


Journée bien remplie aujourd'hui. D'abord, visite du marché (du matin) de Chiang Rai. Un immense mélange de kiosque en plein air et sous la tente où l'on retrouve à peu près tout ce qui se mange (selon les Thailandais) en version cuites ou très fraîches (ou encore vivante) dans un même secteur. C'est aussi la 1ère fois que nous observons la traditionnelle remise d'offrandes aux moines. En résumé, tous les matins, les moines se rendent au marché avec un grand bol vide. Les habitants de la ville fournissent aux moines diverses offrandes (fleurs et surtout de la nourriture). Les moines ne peuvent se nourrir que de ces offrandes. Bien qu'à première vue, cette pratique ressemble à mendier. La vision des bouddhistes sur le sujet est que les moines offrent une opportunité à la population d'améliorer leurs karmas par des gestes de générosité. Les moines sont tous pieds nus et les personnes qui donnent leurs offrandes se déchaussent pour le faire. Cette pratique de retirer les chaussures est très répandu (l'entrée dans tous les temples, maisons et dans certains hôtels exigent que l'on se déchausse) et est relié au fait que les bouddhistes croit que les pieds sont la partie la moins spirituelle de l'humain.

Ok, pour la leçon culturelle. Après notre petit déjeuner, nous sommes allées visiter un temple qui est reconnu pour sa contreverse. D'abord, ce temple est entièrement blanc et argent (sauf les toilettes) alors que les temples sont majoritairement dorés avec du rouge surtout. Ensuite, les temples bouddhistes typiques présentent toujours des images positives, alors que celui-ci présente le côté plus noir de l'humanité. Le temple est un don d'un riche thailandais qui a travaillé avec un artiste contreversé. Il n'est pas encore terminé, l'arrière du temple reste à compléter. Nous laissons les images parlées de cette expérience des plus intéressantes pour nous, et ce malgré le fait que nous ayons vu plusieurs temples depuis le début du voyage.

Avant de parler du Laos, on doit vous mentionner les moyens de transport locaux. Depuis le début du voyage, on tente autant que possible de prendre les mêmes moyens de transport que les locaux pour 3 raisons, d'abord, l'occasion de mieux comprendre le quotidien des gens, le prix et le show que nous voyons souvent. Pour vous donner un exemple, la visite du temple nous avait été proposé pour 500 bahts (environ 17$) par l'hôtel, nous avons utilisé un sawngthaew (un espèce de pick-up modifié avec un toit et trois banc en bois (voir la photo) et il nous en a coûté 80 bahts (envirion 2.75$).

Le voyage aux temples a été hilarant. Au marché, il y avait un rassemblement de ces camions bleus, on a indiqué notre destination et on nous a dirigé vers un des camions où l'on a retrouvé 2 autres passagers qui se dirigeaient dans le même coin que nous. Après une dizaine de minutes, nous étions 7 et nous sommes partis. Le chauffeur a d'abord circulé au centre-ville pour embarquer d'autres passagers pour ensuite sortir de la ville. En cours de route (13 kms), on a embarqué et débarquer des gens de façon aléatoire (aucun arrêt d'autobus formelle), et des gens avec toutes sortes de cargo (une madame est embarquée avec 2 gros sacs d'épicerie et au moins 10 grosses cruches de 10 litres). Carmen a dit : il doit y avoir un service de livraison dans la ville pour eux. Dans les secondes qui ont suivi, le camion s'est arrêté et embarqué 3, 4 boîtes (donc 2 attachées sur le toit) et s'est fait payer pour transporter du cargo. C'était n'importe quoi. À un moment, le bus était super plein avec aucune façon de sortir. Nous avons dû passer par dessus les cruches d'eau pour sortir ! On a bien rit et eux aussi avec nous. Ils sont sympathiques ! En bout de ligne, on nous a débarqué près du temple et nous sommes revenus de la même façon en arrêtant un camion avec la main en bord de route.

2e transport de la journée, le bus de Chiang Rai au Laos. Trajet de 3 heures sur autoroute et route secondaire (coût total - 2.25$ chacun) avec histoire similaires, bagages sur le toit, porte du bus ouverte à l'arrière pendant tout le trajet, cargo et arrêt un peu partout. Dan qui tient une chaise pour ne pas quelle tombe sur lui. Tout simplement impensable au Canada mais tellement drôle quand tu y assistes.

Finalement, nous avons fait une petite traversée en bateau vers le Laos (long tail boat pour 2 minutes) et entrées dans ce nouveau pays après une démarche d'obtention de visas typiquement asiatique (bureaucratique, lente et pénible). Le village frontalier de Huay Xai est sympathique, l'hotel est bien et le resto du souper super (voir les photos). On a déjà rencontré une laotienne qui parle français car n'oublions pas que le Laos était une colonie française, il n'y a pas lsi ongtemps de cela !

A plus.



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |