Lune de Miel en Indochine travel blog

Le repicage du riz

Le repicage du riz

Le stop : les 5 premières minutes

Le stop : 30 minutes et plus

Le résultat du stop


Jour 25

Nos deux motobikes nous attendent comme prévu au petit matin pour nous emmener jusqu'à la gare des bus à 60km de là.

La route est magnifique mais nos fesses souffrent encore du souvenir des 300 km de Sapa. Nous voyageons dans une position un peu inconfortable du faite de nos gros sacs et nous sommes bien contents d'arriver!!

Nous négocions avec beaucoup de difficultés un bus allant jusqu'au poste-frontière du Laos. Nous finissons par partir, il est chargé comme une mule. Nous sommes assis recroquevillés sur une caisse ou debout à l'entrée du bus avec 4 autres personnes. Nous mettons plus 4 heures à arriver à destination pour 140 km de route!!! On aurait mieux fait de continuer en motobike!

Nous sommes les derniers à passer la frontière avant sa fermeture. Il est 16 heures 30 et il n'y aura plus de bus jusqu'à demain. Nous sommes au milieu de nul part, pas le choix, nous sortons les baskets et commençons à marcher.

Deux kilomètres plus loin, le stop fait son effet et nous montons à l'arrière d'un petit camion qui nous demandera finalement de l'argent mais dommage pour lui nous n'avons rien à lui donner. En effet, nous avons eu beaucoup de mal à faire du change et nous n'avons que deux billets de 50 dollars sur nous!! Il repartira avec nos derniers 5000 Dong vietnamien en nous serrant la main!! (environ 25cts d'euro!)

Nous poursuivons notre stop avec un gros camion cette fois. Il nous offre des fruits mais ne veut pas parler. Il nous dépose juste devant une guesthouse sans rien nous demander en retour. Un vrai stop qui nous permet d'arriver à la tombée de la nuit, ce qui était inespéré.

Les personnes de la guesthouse et leurs amis nous apprennent à parler Laotien autour d'un thé. L'ambiance est super agréable et nous faisons déjà nos premières comparaisons avec le Vietnam. La ville est propre, ils ne klaxonnent pas en continu et écoutent une musique plus à notre goût. Au restaurant ils ont des menus avec des prix et n'essayent pas de nous arnaquer. Je ne dis pas qu'au Vietnam c'était toujours le cas, mais assez souvent quand même.

Mais que c'est il passe à la frontière???? c'est un village témoin, c'est irréel!!!

Jour 26

Au réveil Vieng Xai est toujours aussi calme et propre, même dans les rues proches du marché!!

Nous voulions visiter les grottes qui avait abrité le parti communiste laotien (Le Pathet Laos) pendant la guerre du Vietnam. Un lieu historique, largement bombardé et miraculeusement conservé. Ses grottes étaient des villes troglodytes avec un théâtre, un hôpital, des imprimeries, des écoles, des restaurants, des salles de réunion...

Au final nous ne visiterons que l'extérieur car le prix de l'entrée a largement augmenté et le peu de change dont nous disposons ne nous le permettre pas. Dommage.

Pour l'histoire "Vieng Xai" signifie "victoire" en Laotien. A la libération du Vietnam après la bataille de Dien Bien Phu, le Laos sera lui aussi libéré garce au Pathet Laos. Le fondateur du parti deviendra le président de la République Démocratique du Laos, et le siège sera déplacé à Vientiane qui est encore aujourd'hui la capitale du Laos.

Nous reprenons notre route et par la même occasion le stop. Le problème: nous sommes dimanche et personne ne veut de nous. Nous finissons par marcher, marcher et encore marcher avant d'arrêter un motoculteur qui nous avance de quelques kilomètres pour enfin prendre un Jumbo (transport collectif local) jusqu'à Xam Nua.

De Xam Nua nous avons la chance de trouver un bus jusqu'à Phonsavanh où nous arrivons à 23 heures, à 3km du centre ville! Facile pour trouver un hôtel!!!

Encore du pouce et de la chance. A minuit et demi nous avons dans un hôtel glauque, sans fenêtre mais un hôtel quand même!



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |