Maroc, la mer, le sable et le roc!!! travel blog


Voici un petit coup de main de Tamim'te:

Notre route en 4x4 aujourd’hui a débuté dans une brume qui endormit notre amie Fatima. Le paysage était encore ces magnifiques et forts arganiens dans les collines et montagnes nous entourant. Ils poussent même dans le roc à flan de montagne de l’Anti-Atlas. La route serpente en montant et les chemins étroits donnent le vertige lorsque l’on croise une voiture.

Fatima continue:

Programme de la journée : Une longue et magnifique journée de route nous attend où nous continuons notre découverte des montagnes de l’Anti Atlas. La route serpente les crêtes abruptes de l’Anti Atlas, pays de l’Arganier et des troupeaux de chèvres. Nous arrivons plus loin aux alentours de la ville de Tiznit avant de mettre le cap sur Agadir où nous pourrons luncher. Passé la ville d’Agadir, nous longeons la côte Atlantique avec de magnifiques vues, tantôt sur d’immenses plages désertiques aux dunes dorées, tantôt sur de belles falaises surplombant l’océan. Arrivée en fin d’après midi à Essaouira.

Nuit en riad – Maison du Sud, chambre à deux étages !!! Mezzanine avec un lit double.

Extrêmement bien située pour le festival.

Ce matin, Hassan était tres content de ses cadeaux (safran pour Rokaya et sirop d erable dont ses enfants rafolent). Il nous a arrêté pour la traditionnelle pause "café Baghdad" près d'Agadir sur le bord de la mer pour un Tajine de poisson et du poisson grillé. Les seuls autres clients de l'établissements étaient marcoains. Nous goûtons vraimentà la vie "locale " avec lui. Le marché au poisson était un peu nauséabond mais nos poissons viennent directement des barques qui débarquent.

Essaouira nous accueille. Moins polluée de prima abord qu'Agadir, elle est remplie ;a craquée de touristes et de marocains pour le festival de musique gnaoua. Un grand événement dont nous pourrons profiter. Nous mangeons une pizza sur la place d'une des scènes, Moulay Idriss, et nous sommes aux premières loges pour la prestation de 19h30.

Ensuite, le vent de la mer se lève et il nous faut aller mettre une petite laine. La baraka nous suit et nous nous retrouvons aux meilleures place d'une terrasse sur le toit du caré Taros pour voir le deuxième spectacle, avec la pleine lune qui se lève derrière la scène en prime!!!

Nous faisons la connaissance d'un éditeur irlandais qui recrute des auteurs à Terre Neuve au Canada et qui a organisé la campagne de soutient à Salman Rushdi en Irlande, dans le temps. C'est Tamim'te qui engage la conversation car il a un sac de la CBC sur l'épaule et une caméra à grand zoom comme les photographes professionnels.

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |