Ouzb├ękistan : au pays de Tamerlan travel blog


Le temps est maussade aujourd'hui. Je crains qu'il ne pleuve, d'autant plus que la meteo annonce une journee de pluie. Tant qu'il ne pleut pas, Vincent et moi allons visiter le Registan, ou nous rencontrons Chirali, un Ouzbek etudiant le francais a l'Institut francais de Samarcande. Il souhaite pratiquer son francais avec Vincent et nous demande s'il peut nous accompagner quelques heures. C'est aussi l'occasion pour nous d'en savoir plus sur la culture ouzbeke et nous acceptons.

Le Registan a ete magnifiquement restaure ces dernieres annees. Nous avons pu constater l'etat dans lequel les Sovietiques l'ont retrouve au debut du XXe siecle, et les travaux de restauration n'ont commence que dans les annees 1960 et ne se sont acheves que plus de trente ans plus tard. Les coupoles bleu turquoise me rappellent celles d'Iran, mais certains details architecturaux tels que les motifs utilises sur les murs sont differents des motifs utilises en Perse. L'influence perse est cependant flagrante, tant dans le choix des materiaux que des couleurs...Les passages du Coran calligraphies sont egalement en partie d'influence perse. C'est monumental!

Ce sont les descendants des Timourides, eux-memes descendants directs de Genghis Khan qui vont donner naissance a la dynastie moghole qui va regner sur une partie du Pakistan et de l'Inde actuels. L'architecture moghole est donc influencee par les monuments timourides qu'on peut admirer en Ouzbekistan et au Turkmenistan.

Il commence vite a pleuvoir et nous nous refugions dans un chaikhana en face du Registan ou nous degustons des plats locaux tout en echangeant nos points de vue culturels. Les Ouzbeks sont des musulmans moderes, peu pratiquants; ils ne rechignent pas a boire de l'alcool, vont peu a la mosquee et les femmes sont pour la plupart devoilees. Seules les femmes d'un certain age portent un foulard colore autour de leurs cheveux. Il n'y a ici aucune influence du wahhabisme saoudien. Beaucoup d'hommes et de femmes arborent des dents en or, qu'ils considerent comme tres esthetique. Ils n'hesitent pas a se faire arracher des dents saines pour les remplacer par des dents en or...Depuis quelques annees, cette mode est en net recul parmi les jeunes Ouzbeks, de plus en plus impregnes par la culture europeenne. Nombreux sont les Ouzbeks cultives qui souhaitent se former en Europe. Cependant, l'acces a l'information est relativement limite et la censure omnipresente. Il suffit de savoir comment le conflit kirghize a ete rapporte ici en Ouzbekistan: selon la presse gouvernementale ouzbeke, la police a vite remis de l'ordre dans les rues de Bichkek et tout est rentre dans l'ordre (alors que ce n'est toujours pas le cas a l'heure actuelle, selon les informations que je peux lire sur le site du Soir et du Monde)

Il ne cesse toujours pas de pleuvoir, et je commence a avoir froid. J'ai envie de rentrer a l'hotel pour prendre une douche chaude et Vincent est du meme avis que moi. Nous quittons Chirali pour rentrer en courant a l'hotel. Les routes sont inondees et il n'y a plus de passage a sec. Je suis oblige de mouiller mes baskets pour traverser la rue principale, separant la vieille ville de la ville russifiee et seul passage possible pour rentrer a l'hotel.

Il nous reste plus de deux heures avant d'aller souper dans une maison traditionnelle du 19e siecle, appartenant a la famille des proprietaires de notre hotel. J'en profite pour dormir un peu tandis que Vincent lit un magazine francais. A 19h, en petit groupe majoritairement compose de francophones, nous quittons l'hotel pour aller souper dans la maison traditionnelle. Elle a ete restauree il y a 3 ans, grace a des fonds de l'UNESCO et la restauration se poursuit grace a l'argent des repas servis dans cette maison. Effectivement, on nous accueille dans un joli salon, mais aux murs delaves par le temps. Ils auraient besoin d'etre repeints, mais les experts de l'UNESCO ont demande aux proprietaires d'attendre avant de faire quoi que ce soit pour que les murs retrouvent leur couleur d'origine.

On nous sert un repas traditionnel, toujours avec les ingredients habituels : chou blanc, pommes de terre, riz, viande de mouton, oignons...Les plats sont varies mais les ingredients restent basiques... Il y a moyen de les accommoder de beaucoup de facons differentes... Beaucoup d'ingeniosite pour eviter la monotonie!!!

Nous rentrons a 21h30 et j'en profite pour lire un peu un livre avant d'aller me coucher...



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |