Périple CAN-USA-MEX travel blog

Nos gardiens au camping de Mario

Tas de coquillage de pétoncles

Entrée pavée en coquillages de pétoncles


Le trajet Catavina vers Guerrero Negro se passe bien, la plupart du temps dans des vallées sur une route pas large mais où nous sommes seuls en ce dimanche AM. Nous arrivons au camping de Mario’s restaurant, à Guerrero Negro, vers l’heure du dîner. Nous sommes les seuls clients de l’immense camping et nous sommes traités aux petits soins. Nous avons 2 chiens blancs comme gardiens personnels et on mange des burritos délicieux chez Mario.

Une promenade nous fait découvrir une ville assez développée, en raison du tourisme important généré par les visites de la lagune où les baleines se reproduisent annuellement, ceci entre janvier et mars. Nous sommes hors saison donc pas de baleines pour nous. Mais la ville est jolie et on trouve un refuge pour oiseaux près de la lagune. Il y a une grande collection de pélicans, dont des blancs assez rares, des cormorans, des mouettes de différentes variétés, des hérons, etc… Un régal pour les yeux.

Au retour, je débute des brassées de lavage car cet arrêt est pour nettoyer et s’approvisionner, en vue de nos prochains jours où on doit aller s’installer sur une plage de la mer de Cortez, en route (Playa Santipak). On achète aussi une grosse cruche d’eau potable que nous ferons remplir dans les villes, en route et une fois installés.

On va souper à un restaurant réputé en ville pour ses fruits de mer, le Malarimmo : en effet, nous faisons un festin de pétoncles et de crabes pour à peu près 10$ chacun. La cuisine mexicaine est délicieuse, les épices ajoutées par nous-mêmes selon notre niveau de tolérance… Les pétoncles sont particulièrement grosses et tendres, le coquillage est énorme (voir photo).



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |