Burkina Faso avec Uniterra travel blog

Scène de rue à Bobo.

Sur la route vers Ouagadougou... on maximise les moyens de transport.


C'est la rencontre "bilan " ce matin. Madame Lankoandé est arrivée hier avec Simon, le chauffeur, et la prochaine volontaire canadienne en congé solidaire Uniterra, Sarah. Celle-ci aidera à la conception et à la rédaction des nombreux rapports d'activités que REVS+ (comme toutes les organisations de ce genre) doit fournir au gouvernement et bailleurs de fonds qui la soutiennent.

La réunion se passe bien. Tantie Fanta et Cécile me témoigne beaucoup de reconnaissance et sont très réalistes au sujet des résultats atteints et de ce qu'il reste à faire pour que "ça marche" dans le futur. Je suis contente. Elles vont me manquer beaucoup, mes collègues de la pharmacie.

Tantie devait aller voir le médecin ce matin et elle a vraiment l'air fatiguée. Elle a sauté son rendez-vous pour la réunion. Je la gronde un peu car la veille, je lui avais dit qu'on pouvait facilement déplacer la réunion pour lui permettre d'aller à son rendez-vous. Je suis soulagée de voir qu'elle pourra quand même voir le médecin ce matin.

J'ai un petit accès de mauvaise humeur aujourd'hui à cause de la pression à terminer illico le rapport avec tous les changements discutés durant la réunion et à le faire signer par tout le monde, tout de suite. C'est vrai qu'il y a des volontaires qui se sont sauvé sans fournir de rapport. Alors... je gromelle mais m'exécute quand même. Tout est dans les règles quand vient le temps de partir.

Je fais une dernière tournée, Amandine, Christèle et Manue sont particulièrement chaleureuses et me manqueront beaucoup. J'ai de beaux témoignages de tous ceux que j'ai cotoyés et je leur rends les compliments.

Bon, c'est le temps de sauter dans la voiture pour un dernière bouffe avant de retourner à Ouaga. C'est où déjà ça?? Ah, oui! La ville rouge-poussière que j'ai vu en un éclair avant d'être parachutée à Bobo. Je retrouve avec plaisir Simon le chauffeur qui nous mènera à bon port.

J'ai l'honneur de faire un arrêt chez Madame Lankoandé avant de rentrer chez Angèle. Les burkinabés sont vraiment accueillants.

Angèle est la coordonnatrice de la logistique pour tous les volontaires Uniterra au Burkina. C'est elle qui m'a accuilli à l'aéroport et hébergé la première nuit. Je me souviens qu'elle a un excellent cuisinier et un chat. Des détails très importants que j'avais notés lors de mon bref passage.

Chez Angèle, on m'attends pour l'apéro. Elle a déjà un pensionnaire, Clément. Celui-ci est en mission pour un an dans la brousse auprès d'une coopérative de jeunes qui fabriquent des savons au beurre de karité. Il est malade (des méchantes amibes) et suit un traitement à l'hôpital de Ouaga. Angèle l'héberge durant sa convalescence.

Nous passons une agréable soirée à placoter et à déguster la cuisine d'Abdoulaï (qui avait déjà terminé sa journée mais que je verrai demain matin). Salade de betterave et civet de lapin.



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |