Burkina Faso avec Uniterra travel blog


Aujourd'hui mon tube digestif va mieux. Ça tombe bien car il y a une spécialité locale au menu pour le lunch: des djonkons. Ce sont des boulettes de fonio et feuilles de haricot. Tout simplement savoureux et très nourissant. (Le fonio est une des céréales graminées cultivées depuis le plus longtemps dans l'histoire de l'humanité.)

Tantie regrette que je parte déjà car elle n'a pas eu le temps de m'inviter chez elle. C'est difficile de se dire "une autre fois" mais on se promet de garder contact.

Ensuite, je vais chercher mes habits chez le tailleur en mobylette avec Tantie. Le voyage en mobylette est différent de mon précédent avec Isaac parce que je n'y voit rien... le foulard de Tantie, si artistiquement noué autour de sa tête, m'empêche de voir devant. Toutes les bosses sont donc des surprises pour moi mais je ne suis pas désarçonnée.

Dès qu'il nous voit arriver, le tailleur sort mon paquet de derrière le comptoir et je prends quelques secondes avant de réaliser que la superbe tunique brodée qu'il tient est en fait la mienne. Mon air ébloui le ravit et nous rions de bon coeur.

Ce soir, je vais manger au resto avec les stagiaires Françaises, Emmanuelle et Amandine et le conjoint d'Amandine, Adama, qui est burkinabé. Ils se sont rencontré en France plusieurs années auparavant. Devinez où on va? Aux Trois Karités!!! Adama me conseille les brochettes de filets mignons de zébu. Franchement très réussi. Je porte mon corsage de pagne et Amandine, sa tunique de lin fait par un autre tailleur.

Mon appareil photo étant à plat, je n'ai pas de photos.

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |