Burkina Faso avec Uniterra travel blog

Tantie Fanta et Madame Salouka, venue vérifier si la formation va bien.

Djembé et autre percussion pour le cours de danse


Dernier jour de formation pour Cécile et Tantie Fanta. Nous réussissons à passer à travers le reste du programme sans problème et faisons quelques révisions pour les fiches de stock.

J’ai réussi à simplifier le monstrueux fichier Excel pour la gestion des médicaments opportunistes mais c’est encore long. Je fais un test et après 30 minutes de travail, avec les nombreuses interruptions inévitables, je n’ai même pas fini une journée de données… mauvaise nouvelle pour Cécile. Je laisse le ficher à sa disposition quand même pour defuturs essais.

Le soir, je me sens assez bien pour tenter un cours de danse africaine au Centre Culturel Français. Comme la scène où le cours a lieu normalement est occupée pour un spectacle, nous devons commencer le cours dans l'herbe et attendre qu'une autre salle se libère. J'ai appris deux chorégraphies (une simple que je pourrai sûrement répétée, et une compliquée qui donne mal partout.) J'ai un peu de mal à suivre... je suis à bout de souffle et complètement trempée. Je suis quand même contente de ma performance pour cette première expérience et j'ai surtout eu beaucoup de plaisir (qui est plus important que la perfo). Le rythme des percussions est envoûtant et on se laisse transporter dans l'illusion que nos trémoussements sont aussi gracieux que celui du prof. Comme il n'y a pas de miroir, l'illusion demeure et nos égos sont saufs.

Je m'écrase sur mon lit après une bonne douche glacée. Bonne nuit.

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |