Bienvenue sur Cool'heure travel blog


Comme si nous n avions pas encore assez froid, et hop "l extreme nord", LUANG NAM THA.

Pour s y rendre, on monte a bord d un premier pick-up charge d une dizaine d autres touristes (c est rassurant, on ne sera pas tout seul :o( ). Nous, nous sommes toujours accompagnees de notre ami Graeme. Au menu: poussiere, cols interminables et nausees par milliers! Premier arret: OUDOM XAI, il etait GRAND temps! Second et dernier transfert en minibus pour arriver a destination... 5 longues heures sur des pistes cahotiques et toujours la poussiere comme dessert.

19h: on y est! On n y voit rien! Meme la lune joue a cache-cache... pour seule lumiere, un neon a la sortie du parking. Kro semble connaitre... "bus station guesthouse" :oS prometteur?? He bien, malgre le nom, ce fut une bonne surprise: petit jardin accueillant, des chambres qui ont de l allure et surtout l eau chaude tant convoitee! Allez, a la douche! Mmmm... l appetit vient en se lavant donc, a l aveuglette, on essaye de trouver un centre a cette petite ville... plutot desert pour un chef-lieu! Quoique habituel pour le Laos... on se demande ou ils se cachent?! Bon c est vrai qu il est deja plus de 20h et les poules ca dort deja a c't'heure la! Nous qui etions chauds bouillants pour feter avec un jour de retard le nouvvel an chinois... Ha! Y'a peut-etre moyen... au coin, "super soiree animee par 3 DJ's et 2 CD's!!!" :oI Cool ... Zou, on rentre a la maison!

Lendemain 6 heure, eveillees par les marteaux piqueurs... j'me doutais bien qu'il devait y avoir un vice cache a c't'affaire! Alors en route pour une journee de douce folie sur nos bicyclettes a 1 dollar. Les environs sont tout-a-fait croquignolets, nous traversons des villages ou nous decouvrons discretement des tribus (et leurs za'tribus ;O)). Lorsqu ils sont vetus (hihi), ils portent encore leurs habits traditionnels (et cette x, independement des visites touristiques) et certains d entre eux fabriquent encore le papier de riz... interessant!

Tout autour de nous, la nature nous offre de petits cadeaux sympas du genre cascades, rizieres et points de vue majestueux!

Apres cette journee intense, nous nous relaxons en compagnie de Graeme (que nous quitterons le lendemain) et degustons pour l occaz la sompteuse biere LAO, symbole probablement le plus populaire du pays (on trouve plus facilement des T-shirt "beer Lao" que de l eau fraiche). Faut dire qu elle se laisse facilement apprecier et est notament reconnue comme etant la meilleure biere de tout le sud asiatique... pas etonnant! Rien a voir avec la "Chang" en Thailande qui nous donne encore des maux de tete depuis notre derniere soiree a Chiang Mai.

2 nuits a Luang Nam Tha et nous repartons deja! Bhen oui, 1er petit regret... on aurait aime rester plus longtemps (surtout apres un si long trajet!) et faire un trekking pour decouvrir d autres tribus mais le froid et le budget (encore merci a ce pti c.. de Luang Prabang) nous ont decide a reprendre la route! Et quelle route... en effet, tant que j y suis, je vais essayer de vous decrire brievement a quoi ressemble generalement les promenades en bus locaux au Laos (c est d ailleurs applicable a la plupart des pays que nous traversons):

Malgre l amelioration considerable (parait-il) des routes au Laos ces dernieres annees, il faut tout de meme garder a l esprit que la plupart des axes routiers (notament dans le nord) restent a l etat de pistes. Donc, hormis le fait que cela balance et sautille, le bus reste lui aussi une epreuve en soi. Le chauffeur de cet engin y entasse 3 ou 4 x plus de passagers qu il n est capable "theoriquement" d en transporter. Cependant, ils ont pense aux chaises en plastique! D ailleurs, c est ce qui nous sauvera car etant arrivees en retard a la station, nous y avons droit! Mais alors, comment eviter que la chaise ne bouge de droite a gauche et d avant en arriere? Tres simple... bourrer au maximum le reste de l espace avec des sacs de riz, de legumes, de poissons, de nouilles et j en passe. Ensuite, comment eviter que les sacs, eux, ne bougent? Bon, tout d abord, il y en a beaucoup trop pour qu ils puissent encore bouger d un poil (et nous aussi d ailleurs!) mais par precaution, on assied par dessus d autres passagers ... Bien trouve non? :oS

Charge a mac, les sacs sur le toit et les sardines dans la boite, on peut demarrer! ... jusqu a la premiere station d essence! Alors ca, c est recta! On y a toujours droit (et pas seulement au Laos bien sur)! Le plein et c est reparti... 10 min suffiront pour arreter l ORNI (objet roulant non identifie)... "et hop tout le monde descend"!!! On est trop lourd (tu m etonnes!) et la fosse dans la route est trop profonde :o( ... Et la c est le chaos... on se reorganise une seconde x pour les places... mais faut pas rever, nous, on gardera nos chaises en plastique! Du moment que le sac de poisson reste loin derriere...

Alors que nous roulons depuis quelques km, mon voisin de gauche, coince entre 2 sacs de riz, s endort... les 3 cm d espace qu il me restaient viennent d etre voles par la tete de mon voisin qui pese de plus en plus lourd!

Devant, une petite fille devient blanche... ca y est, ca sort! Pas etonnant avec tous ces tournants! Et hop le sticky rice se stick sur le T-shirt du voisin... au meme moment, le "sticky" pied de ma voisine de droite se colle gentillement sur ma jambe gauche, MIAM! Je ne sais pas si je prefere ca ou les crottes de nez qu elle est en train de mettre en boules avant de me les balancer sur la cuisse! Heureusement, elle me regarde et a toujours ce sourire :oD ... et moi, heuuu.... aussi evidement! ;o))

Quelque part derriere, Kro a l air de subir le meme sort... c est d ailleurs ce qui rassure dans ce genre de situation... on se sent rarement seule!

Et tout ca, en musique (locale elle aussi!). Cette x, on est tombee sur un chauffeur dans le vent... un sacre papy rockeur des 80's!

Pause pipi... la 3ieme en une heure! Le chauffeur a du forcer sur la Lao beer hier soir?! ou alors il a vraiment une petite vessie... Tiens! Il a oublie le frein a main! C est dommage, dans la montagne, les routes sont rarement plates! Oupsss... on recule je crois!!! Et tout le monde se regarde... d un bon, d un seul, un touriste surgit du fond du bus, telle une brebis dans un pre, vers la cabine du chauffeur et bloque d un coup sec le vehicule qui foncait tout droit dans le ravin (et nous aussi par la meme occasion)!

Le chauffeur regagne tranquillement son siege, comme si de rien n etait, et l on repart.

Bref, nous l aurez compris, on n est loin de la limousine mais on n echangerait notre place contre rien au monde! On a chaud, on sue, on est serree, ca pue, ca bouge dans tous les sens mais la, dehors, a travers les petites fenetres recouvertes d une poussiere epaisse, on peut deguster les paysages fantastiques qui s offrent a nous, les enfants qui courent cul-nu le long de la route nous envoyent un sourire et un signe de la main. La vie suit son cours dans les villages que l on traverse... notre passage dans cet ORNI ne semble perturber en rien le quotidien des locaux et c est magnifique!!

De retour a Luang Prabang, nous nous degotons une charmante petite maison d hote perdue dans une ruelle le long du Mekong. Nous y sommes accueillies avec the, cafe et bananes a volonte!

Une journee de repos s impose et Luang Prabang est l endroit reve pour se faire...

Prochaine etape: VIENTIANE, la capitale.



Advertisement
OperationEyesight.com
Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |