La vie est belle !!! 2012 Tour du monde 1 travel blog

Poirier

Pêcher

Noisetier

Figuier

Des petites figues

Université de Pollenzo

Grand complexe

Université, hôtel et banque du vin

Il y a du choix

Banque du vin sous clé

L' équipe du gîte "Aria di Langhe" à Montelupo Albese


11 juillet 2012 jour 17

Nous avons été un peu muets ces derniers jours…

Nous faisions le plein d’énergie pour mieux poursuivre notre aventure.

Dans la région, il y a beaucoup d'arbres fruitiers : Des abricotiers, noisetiers, figuiers et pêchers.

Il est étonnant de constater qu'il y a aussi 4 saisons dans le Piémont. Les photos d'hiver avec la neige dans les vallées et les vignobles donnent de beaux reliefs.

Visite de Pollenzo…Capitale du Slow Food. La ville est dans le Piémont à 20 km de Montelupo Albese.

Slow Food a été fondée en 1989 pour contrer le « fast food » et l’accélération trop rapide de la vie. L’association lutte contre la disparition des traditions culinaires et le désintérêt croissant pour le goût et l’origine de ce que nous mangeons, et nous montre l’impact de nos choix alimentaires sur le monde qui nous entoure.

Aujourd’hui, l’association Slow Food est un vaste réseau qui compte 100 000 membres dans 150 pays, regroupés en structures locales qui travaillent à la défense de leur culture alimentaire locale.

Son approche de l’agriculture, de la production alimentaire et de la gastronomie s’appuie sur un concept de qualité alimentaire défini par trois principes étroitement liés entre eux :

BON : des aliments frais, savoureux et de saison, en mesure de satisfaire nos sens et qui sont en accord avec notre culture et identité locale.

PROPRE : des méthodes de production respectant l’environnement et la santé humaine.

JUSTE : des prix accessibles pour les consommateurs mais aussi des

revenus équitables pour les petits producteurs.

L’emblème de l’Association est un petit escargot…se déplaçant lentement…lentement…lentement

Le Slow Food ne s’arrête pas là, loin de là…

À Pollenzo, il y a un campus regroupant l’Université des Sciences Gastronomiques, un hôtel quatre étoiles, la Banque du vin et un restaurant haut de gamme le Guido dont tous ont le même but : Le Slow Food.

Nous avons visité la Banque du Vin, la seule en Italie à regrouper les meilleurs vins de tout le pays. Il y en a à perte de vue…certaines caisses plus prestigieuses sont même derrières les barreaux comme des prisonnières !!! Elles sont sous haute surveillance.

L’Université des Sciences Gastronomiques, née en 2004 sur l’initiative de l’association Slow Food est une université privée reconnue légalement par l’État italien. La formation à l’Université des Sciences Gastronomiques est donnée sous forme de licence en trois ans . Cette formation est née dans l’objectif de former un nouveau profil professionnel, le gastronome, et de le rendre compétent dans la production, distribution, promotion et communication de l’agro-alimentaire de qualité. Au cours de ces trois ans, 15 voyages didactiques sont effectués sur le territoire italien et étranger. Cette formation dès plus intéressante se détaille à 19 000 euros par année.

Pour les intéressés à poursuivre un Master, de deux ans, le cours de licence magistrale en Promotion et Gestion du Patrimoine Gastronomique et Touristique prévoit deux orientations : l’une centrée sur la communication de la nourriture, l’autre sur les politiques alimentaires. Après ces années d’étude, nul doute que les finissants se trouvent un travail facilement.

Nous avons mangé au restaurant de l’hôtel qui se trouve dans l’Université, assez drôle comme contexte !!!

Albergo dell’Agenzia est un restaurant avec philosophie du Slow Food. Nous trouvions même que les serveurs avaient une démarche différente… sûrement notre imagination !!!

Nous avons mangé à nouveau la saucisse crue , entrée offerte par la maison, sans avoir la réaction de la première fois…c’est drôle comme l’être humain s’adapte vite .

Une belle expérience gastronomique malgré que le repas était des pâtes. La spécialité du Piémont est le tajarin. (pâtes aux oeufs et viande de veau)

Montelupo Albese tire à sa fin après une semaine dans ces lieux de calme, de bons repas préparés par Alberto et servis par Agnese. Un duo au travail comme dans la vie tout comme les propriétaires du gîte, Daniela et Luca.

Une équipe accueillante toujours prête à rendre service et combien généreuse…nous avons eu le privilège de goûter à plusieurs entrées et vins mousseux tout à fait gratuitement…on s’attendait à avoir une note salée à notre départ et non !!!

En cadeau de départ, des grissini Alfieri que j’aime tant (petits bâtons de pain sec) , une bouteille de vin et photos officielles de tout ce beau monde.

Je tiens à préciser que nous disons Grissini et non Crostini comme j’avais écrit…correction faite par Agnese elle-même. Mi scusi…

Cet endroit mérite d’être connu de par son charme et son calme, des végétaux et reliefs incroyables et de l’accueil des gens qui y travaillent.

Une température clémente de par le micro climat créé par les montagnes est non négligeable.

Nous avons eu un petit coup de cœur pour cet endroit et ces gens sympathiques.

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |