La vie est belle !!! 2012 Tour du monde 1 travel blog

Centre-ville

Prise 2

Une micro brasserie

 

Vive la pluie

Cable-Car

Visite sous la pluie du jardin botanique

Prise 2

La serre de rose

Une belle rose en fleur

Prise 2

Chantal et ses amis

Prise 2

Beehive

Le parlement

Un safari ???

Le port

Prise 2 avec terrasse

Prise 3

Marché public

Salut Gringo !

La plage du centre-ville

Quartier huppé

Ça travaille fort !

Vue panoramique du port

Vue de la ville de Picton

La marina

La plage

Prise 2

Salut James Cook

Vignoble Hunters

Vallée de Marlborough

Prise 2

Prise 3

Prise 4

Prise 5

Sommelier

De retour vers Wellington


Wellington en Nouvelle-Zélande

Nous sommes le 2 novembre, nous quittons l'Australie pour la Nouvelle-Zélande avec la compagnie aérienne New Zealand. Cette compagnie aérienne utilise une vidéo très originale pour les consignes de sécurité. Pour la première fois tous les passagers étaient concentrés sur leur écran. Vidéo à voir : http://www.youtube.com/user/airnewzealand

La durée du vol est de 2 heures 20 . Le vol se déroule bien dans l'ensemble avec de forts vents pour l'atterrissage.

Le taxi est le seul moyen de transport pour se rendre à l'hôtel d'autant plus qu'il est minuit. Nous avons 17 heures de décalage horaire avec Montréal et pour nous, nous avançons à nouveau notre montre de 2 heures.

Il y a plus de 4 millions d' habitants en Nouvelle Zélande et ils sont surnommés les "KIWI".

L'histoire de ce pays est l'une des plus courtes du monde, car il s'agit d'un des derniers territoires découverts par l'Homme : les Européens y débarquèrent en 1642.

La population de Wellington est d'environ 180 000 habitants. La langue du pays est l'anglais et le maori (langue polynésienne).

Wellington est la capitale de la Nouvelle-Zélande. Elle est située à l'extrémité sud de l'île du Nord, au centre du pays.

Les principales institutions financières néo-zélandaises sont réparties entre Wellington et Auckland. Wellington est le centre politique de la Nouvelle-Zélande.

Elle est appelée « Windy Wellington » dû à ses forts vents omniprésents venant du détroit de Cook.

Le port de Wellington est connu pour ses paysages et ses collines vertes des environs recouvertes de maisons.

Sur une des collines on trouve l'Université Victoria de Wellington et le jardin botanique. Les deux sont accessibles par un funiculaire appelé Wellington Cable Car que nous avons pris une journée de forte pluie. De visiter un jardin botanique à la pluie et à 14 degrés n'est pas ce qui est le plus intéressant mais comme le temps est compté, c'est aujourd'hui ou jamais.

Nous avons vu des arbres exotiques, un jardin de roses, une maison de bégonias, une variété de conifères...bref, un jardin dense et agréable à visiter malgré le mauvais temps.

Nous avons bien meublé notre journée de pluie avec la visite de deux musées dont celui de Wellington qui relate les moments importants de cette ville maritime qui a connue quelques naufrages de traversier entre Wellington et Picton (île du sud).

La visite du musée du funiculaire (cables cars) relate les débuts de cette construction qui a fêté ses 110 ans en 2012.

Wellington est la ville qui compte le plus de Cables Cars privatifs au monde avec pas moins de 400, ce qui prouve que plusieurs maisons sont construites dans la montagne.

Nous poursuivons notre découverte de la ville avec "Le Beehive (la Ruche)" qui est l'aile exécutive du parlement, le parlement lui-même et l'église Saint-Paul que nous ne pouvons pas visiter puisqu'il y a un enregistrement musical. La sonorité doit être excellente comme dans plusieurs églises.

Le réalisateur Peter Jackson a produit et tourné les films de la trilogie du Seigneur des anneaux en Nouvelle-Zélande, et son studio, Weta, est situé à Wellington.

Les "KIWI" sont amateurs de plusieurs sports et ils sont bien servis puisque la ville abrite plusieurs équipes de sport : rugby, football , cricket, netball etc. C'est une population très partisane.

Nous avons découvert un très bon restaurant français. Les propriétaires et les serveuses sont français. Nous y sommes allés à quelques reprises. Il était étonnant de constater que tous les employés parlaient français. Selon une serveuse, il semblerait que les KIWI sont paresseux ou n'ont pas la même vitesse au travail que les français... Dans la restauration, il faut être efficace!

Deux Québécois viennent de se joindre à l'équipe, nous avons bonne réputation.

Lundi le 5 novembre, nous prenons le traversier vers Picton pour une durée de 3 heures. Le Détroit de Cook n'est pas trop agité ce qui rend la traversée agréable.

Picton (marlborough ) NZ

Du port de Picton, une navette nous reconduit à un des 15 hôtels de la ville.

Une température de 11 degrés nous stimule à enfiler nos bas de laine.

Picton est une ville de 4 mille habitants et monte à 22 mille pour la période des fêtes. Pour eux, décembre annonce l'été... Un été qui ne s'est pas pointé l'an dernier.

Notre séjour à Picton a été le séjour le plus froid de toutes les destinations que nous avons fait en 5 mois.

La température froide et les vents nous ont fait utiliser des vêtements chauds laissés dans le fond des valises depuis le début du voyage. Tant mieux, nous ne les avons pas apporté pour rien.

Picton attire les gens pour la voile, la pêche et le vin.

Pour notre part, ce sont les vignobles qui nous ont attirés. Nous avons pris un tour d'une demi-journée.

Sur le chemin des vignobles, nous avons vu plusieurs troupeaux d'agneaux et de chèvres de montagne. Plusieurs vêtements sont d'ailleurs faits avec la laine Mérinos.

Nous avons visité 4 vignobles sur une possibilité de 38 dans la région de Marlborough. À chaque vignoble une dégustation de 4 à 5 vins avec possibilité d'achat bien entendu...

Nous avons visité les vignobles Hunter,Giesen, Nautilus Estate et Drylands.

La journée était propice pour cette visite, il faisait beau et frais.

La rue principale se visite rapidement malgré les nombreux arrêts dans les petites boutiques.

Comme nous sommes entre deux saisons, très peu de gens sont dans le village. Heureusement que le restaurant de l'hôtel offre une bonne table sinon nous aurions mangé maigre...

La jeune chef de cuisine est nouvellement arrivée de l'Allemagne. Le menu est entièrement créé avec les produits locaux que sont les moules vertes, l'agneau et le saumon. Les fish & chips sont au menu de tous les restaurants tant en Australie qu'en Nouvelle-Zelande. Nous reconnaissons les origines et l'influence britanniques.

L'agneau est délicieux, les moules vertes sont énormes et le saumon divin.

Nous n'avons jamais vu d'aussi grosses moules! Une seule moule peut faire la longueur d'une main...et c'est pas une histoire de pêcheur!!!

La région de Marlborough et une autre région de la Nouvelle-Zélande sont les seules à produire des moules vertes au monde.

Nous en avions que neuf et elles débordaient de l'assiette!

Le froid nous a incité à partir le chauffage dans la chambre et la salle de bain. Le ventilateur de la salle de bain communique directement avec l'extérieur donc inutile de dire que le retour d'air qui entre dans la pièce est très froid pour ne pas dire "frette".

Notre retour d'une durée de trois heures en traversier vers Wellington a été beaucoup plus agité. Le Détroit de Cook s'est tellement déchaîné que cela m'a donnée la nausée...je n'ai peut être pas le pied marin !!! Et je ne suis pas la seule...plusieurs personnes étaient blancs, très blancs.

Les backpackers (voyageurs avec sac à dos) sont nombreux et facilement repérables avec les énormes sacs à dos qu'ils transportent sur leurs épaules. Plusieurs auberges de jeunesse sont à leur disposition.

Il fallait revenir vers Wellington pour prendre notre vol en direction de Auckland. Nous sommes le 8 novembre

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |