Camino Francès - Saint Jacques de Compostelle travel blog

enfin des collines à nouveau - Finally hills are back

Je montre le col que je vais passer demain (1500m) - I'm...

des collines, super - hills great!

inattendue pause fruits grâce à David qui vit la - David lives...

Le stand de David

Avec mon ami la statue de pélerin - with my friend the...

eglise (church) d'Ortega

zoom sur les sonneurs de cloche - zoom in to the bell...

autre église à ortega - Other church in Ortega

début de l étape de demain au loin le col - Start...


21km - 4h15

Ce que j'ai écrit sur l'étape d'hier se vérifie. Aujourd'hui c'était magnifique. Des collines verdoyantes et chemins sinueux très agréables. Une énergie positive est bel et bien en train de monter. Et comme une mise en scène bien préparée, plusieurs événements assez irréalistes (mais certainement des coincidences) ont contribué à nous faire entrer dans un sentiment de joie et zénitude. ..

Tout d'abord c'est cette musique moderne d'ado  qui raisonne dans la campagne à 7h30 du matin sans que nous puissions  déterminer la provenance.  Mais plus on avançait et plus la musique devenait forte. Et puis soudain en entrant dans un minuscule village, au fond d'une rue : un DJ avec tout un matériel sono crachant des tonnes de décibels  (en tous cas plus que le limite de 110 db admise en France). Quelques jeunes dansaient éméchés  et nous ont gentiment entrainé pour faire quelques pas de dance avec nos bâtons et sacs à dos sur un rythme electro endiablé. Comment les habitants arrivaient à accepter cela?  j'imagine que cela a duré toute la nuit. En tous cas les quelques habitants rencontrés dans les rues adjacentes ne semblaient pas perturbés. Ce village, ce DJ, cette musique forte, ces jeunes en transe et à côté ces habitants calmes et tranquilles...ambiance surnaturelle. La musique s'est très vite atténuée et à disparu au fil de nos pas nous laissant en tête  quelques notes de musique et le boum boum entraînant et vibrant de la batterie. Nous étions joyeux.

- deuxième événement : alors que nous avançions dans le chemin isolé traversant les champs et bois, comme un mirage, apparu un personnage, David, à l'apparence babacool qui vivait là dans une maison à toit ouvert avec juste quelques tapis au sol et qui, sur une table d'une  roulotte  proposait gratuitement des montagnes ds fruits nettoyés et découpés comme des cerises,  pastèques,  papaye,  pêches ,...des jus de fruits bio, céréales et donc tout ce qui peut apporter réconfort et vitamines aux pelerins fatigués. David répétait régulièrement en Anglais "sharing is life, please help yourself". Surprenant cette abondance de nourriture comme dans un palais romain mais dans un lieu ressemblant à un bidonville. Belle expérience. Nous sommes répartis plein d'énergie. J'ai demandé à David un tampon sur la credentielle preuve personnelle que ce n'était pas un rêve.

- Enfin cette Albergue que Christophe et moi avons choisi. Une musique zen, une senteur d'encence partout, une salle de massage, et un repas bio avec les produits locaux. On était bien loin des albergues municipales, veritables parc à Pelerins que nous avons connu en Castlla y Léon.

Si les quelques jours qui nous séparent de la fin de ce périple ressemblent à cette journée alors José ne se sera pas trompé dans son analyse..

Demain étape de montagne avec grimpette à 1 500m. Mes frangins m'y rejoignent pour la fin du périple. C'est confirmé. Aurais-je le temps de continuer de mettre à jour ce journal ? ...

--

21km - 4:15

What I wrote about yesterday's stage is confirmed. Today it was beautiful. Green hills and lovely winding paths. A positive energy is really building up. And as a well prepared movie script, several events rather unrealistic (but certainly coincidences) gave us a sense of joy and zen. ..

First of all it is this teen modern music which echoed  in the countryside at 7.30am but we could not determine the source. But the more we progressed on the camino the more the music became stronger. And then suddenly entering a tiny village, a the end of a street there was a  DJ with a sound material spewing tons of decibels (certainly more than the allowed limit of 110 dB in France). Some teenagers were dancing happily and invited  us to do some dance moves with our sticks and backpacks on a techno rythm.  How the locals came to accept that? I guess it lasted all night. Some old people who we encountered in an adjacent street did not seem disturbed. This village, this DJ, the loud music, these young people into a trance and beside these old locals calm and quiet...it was a really strange atmosphere. Quickly after exiting the village the music faded out and disappeared as if we just had a dream and this scene never existed. We were happy.

- Second event as we were walking  through the fields and woods, like a mirage appeared a character, David,  babacool appearance.  He lives in an open roof house with just a few rugs on the floor and, on a table he  offered a "moutain "  of cleaned and cut fresh fruits like cherries, watermelon, papaya, peaches, ... organic fruit juices, cereals and so anything that can bring comfort and vitamins  to tired pilgrims.  David regularly repeated in English "sharing is life. Please help yourself." This abundance of food like a Roman palace but in a place like a slum was a beautiful experience. We were full of energy. I asked David to put his stamp to my credentielle as  personal proof that it was not a dream.

- Finally this Albergue that Christopher and I chose. A zen music, a scent of encence everywhere, a massage room, and an organic meal with local products. It was far the most relaxing  albergue I experienced in Castlla y Leon.

If the few days that separate us from the end of this journey are like that day then we will able to say that  José 's analysis was true.

Tomorrow mountain stage with 1 500m climb. My brothers join me for the end of the journey. It's confirmed. Would I have time to continue to update this journal ? ...

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |