La vie est belle !!! 2012 Tour du monde 1 travel blog

Notre hôtel Demetra Art

Impressionnant comme les métros sont profonds

La cathédrale de la Résurrection

Architecture datant de 1883

Endroit où Alexandre II a été mortellement blessé

Impressionnantes mosaïques russes

Prise 2

Prise 3

prise 4

Prise5

Palais d'Hiver (l'Érmitage)

Prise 2

Entrée principale du palais

Madonna Litta de Léonard de Vinci (vers 1490)

Salon de Malachite

La salle du Pavillon avec l'horloge-paon

Des planchers exceptionnels en bois exotiques

Merveilleux chandelier

Toile de Vincent Van Gogh ... Paysage de Saint-Rémy

Place du Palais

Elles m'ont demandées une photo ... j'ai dit oui

Le cavalier de bronze en l'honneur de Pierre le Grand

Un beau bateau d'époque converti en restaurant

La forteresse Pierre et Paul

il y a même une plage

Prise 2

Le temps d'une pose ...

Un pont qui ressemble à celui du 18e trou de St-Andrews en...

Direction Peterhof en hydroglisseur

Le palais Peterhof et ses fontaines

Prise 2

Prise 3

Prise 4

Prise 5

Prise 6

Prise 7

Prise 8

Prise 9

Prise 10

Une journée splendide à Peterhof (été indien)

Pause café au parc "Jardin d'été" (centre ville)

Une des nombreuses fontaines du parc "Jardin d'été"

Il y a même des singes macaques ...

Une autre Lada en panne ...

Chantal en babouchka !


Lundi le 10 septembre 2012

Nous prenons le vol de Copenhague en avant-midi vers Saint-Pétersbourg avec la compagnie aérienne SAS. La durée du vol est de 90 minutes. Il y a un décalage horaire de deux heures avec le reste de l'Europe et de 8 heures avec Montréal. On s'éloigne de plus en plus...

Saint-Pétersbourg est la plus grande ville de Russie par sa superficie et la deuxième ville la plus peuplée (avec plus de 4,5 millions d'habitants en 2007), après la capitale Moscou.

Première impression en sortant de l'avion...il faut se mettre en ligne pour passer les douanes et attendre son tour. Personne ne parle, c'est le silence total. Les expressions faciales sont dures et les gens semblent méfiants.

Chacun son tour, Michel et moi passons avec facilité notre entrée à Saint-Pétersbourg. Dans notre passeport nous avons notre visa d'entrée en Russie et en plus nous avons eu à compléter un formulaire additionnel dans l'avion qui précise la durée de notre séjour dans le pays. C'est un formulaire que nous avons à remettre au douanier.

Quelle surprise que nous avons en sortant de l'aéroport, un centre d'information touristique !!! C'est la première destination dont le centre est si visible...c'est un bon début.

La jeune fille parle assez bien anglais, elle nous indique le trajet à faire pour se rendre à notre hôtel. Nous voulons essayer le transport en commun comme dans les autres villes visitées.

Avec nos valises, nous pouvons nous déplacer facilement et heureusement puisque dans les autobus de Saint-Pétersbourg, c'est bondé de gens. Nous entrons par l'avant de l'autobus et cherchons l'endroit pour payer. La communication avec le chauffeur est impossible, un panneau de Plexiglas du plafond jusqu'au sol l'isole du monde... Nous avons peine à bouger. Un monsieur au regard étrange et drôlement habillé se dirige vers nous. Il ne semble pas vouloir rire et je ne sais trop ce qu'il veut jusqu'à ce que j'entrevoie son sac et la distributrice de billets qu'il tient de côté. Nous payons notre dû au "très cordial monsieur" pour s'apercevoir que les gens sortent vers l'avant de l'autobus et entrent par l'arrière. Le monsieur en question à un siège réservé et vend les billets d'autobus.

Tous ont des visages tellement sérieux, ils ne semblent pas heureux ni épanouis, ce sont nos premières constatations on peut se tromper!!!

Nous sommes surpris par l'ambiance qui règne dans l'autobus, c'est silencieux et chacun regarde droit devant.

Disons que l'autobus avait de l'âge...et n'était pas nécessairement propre. Heureusement que nous avons du lave mains sans eau.

L'expérience de l'autobus terminée, passons au métro maintenant. Les lignes de métro sont faciles à comprendre. Les noms des stations sont écrits en russe et en anglais. Bien pour nous et pour tous les touristes.

Nous avons un escalier mobile à prendre pour aller vers la station. Un escalier interminable qui nous descend dans les profondeurs de Saint-Pétersbourg. Une descente qui dure trois minutes, croyez nous que c'est long surtout quand on ne sait pas trop où ça nous amène et qu'il y a beaucoup mais beaucoup de monde.

Nous sommes dans un tunnel à attendre le métro devant des portes blindées. Lorsque le métro arrive, les portes blindées s'ouvrent en même temps que celles du métro. Les wagons doivent dater de la seconde guerre tellement qu'ils sont vieux. Des caméras de surveillance sont placées un peu partout dans le métro. Les agents, aux extrémités des escaliers roulants font le guet. C'est un peuple surveillé en permanence et lorsque nous les regardons dans les yeux, ils ont un regard méfiant.

Notre expérience dans les transports en commun s'est malgré tout très bien déroulée. Nous sommes contents de l'avoir vécue.

L'hôtel est à quelques mètres du métro. Charmant, "le Demetra Art

Hôtel " décoré dans un style italien. Nous sommes accueillis en français.

La jeune fille à la réception a étudié en France pendant un an. Elle parle un français impeccable. Nous devons remettre nos passeports et payer des frais additionnels pour avoir le statut "d' invités". Ce qui signifie que nous devons avoir une copie officielle de l'hôtel qui confirme les dates auxquelles nous avons été présents. Cette copie devra être remise au douanier lors de notre départ de la Russie.

N'entre pas qui veut dans le pays...

Nous découvrons le quartier à pied. Il y a beaucoup de monde, la pollution est visible dans l'air. Nous éternuons sans cesse...la poussière nous monte au nez.

La glace est brisée, nous explorons davantage la ville en prenant à nouveau le métro vers le centre-ville de Saint-Petersbourg. Une journée de découverte et d'admiration des différents lieux.

Nous visitons la Cathédrale de la Résurrection ou la Cathédrale du Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé. C'est un monument d'histoire et un musée de la mosaïque russe. L'intérieur de la Cathédrale est entièrement recouvert de mosaïque. C'est d'une grande splendeur. Elle a été construite entre 1883 et 1907 à l'endroit où l'empereur Alexandre II avait été mortellement blessé par des révolutionnaires en 1881. La mémoire de cet attentat a donné à la cathédrale son nom populaire du Saint-Sauveur-sur-le-Sang-Versé.

Une autre Cathédrale méritait d'être visitée, celle de Notre-Dame de Kazan qui est une Église orthodoxe.

Elle a été construite pour abriter l'icône de Notre-Dame de Kazan, patronne de la famille des Romanovs.

Plusieurs pèlerins font la file pour prier un à un devant l'icône en question.

Jeunes et moins jeunes font leurs signes de croix (à l'inverse de nous) à trois reprises avec la tête voilée pour les femmes.

On se rend à la forteresse de Pierre-et-Paul pour visiter l'extérieur du domaine.

La forteresse Pierre-et-Paul comprend plusieurs bâtiments, dont la cathédrale Pierre-et-Paul, où sont enterrés tous les tsars depuis Pierre le Grand, la Monnaie nationale (encore en activité), le bastion Troubetskovo, la crypte grand-ducale et le musée municipal de Saint Pétersbourg.

Comme nous venions de visiter plusieurs cathédrales, nous nous sommes contentés de visiter l'extérieur de la forteresse. Il faut parfois faire des choix, on ne peut pas tout visiter...

Par une très belle journée ensoleillée, il fait 23 degrés, nous prenons l'hydroglisseur en direction de Perterhof. Le château et les jardins ont été construits sur ordre du tsar Pierre le Grand dans les années 1720. Surnommée la « Versailles russe », il faut plus d'une journée pour faire le tour. Nous avons mis cinq heures pour faire le tour des jardins. Nous n'avons pas visité l'intérieur du château voulant profiter de la belle température. Peterhof est situé à environ 25 km du centre de Saint-Pétersbourg, surplombant le golfe de Finlande, bras de la mer Baltique.

Une très agréable journée avec audioguide en anglais.

Les Russes sont étonnés de la chaleur et du beau temps des derniers jours...

Par une journée fraîche et nuageuse, nous allons faire la visite de l'Ermitage.

Le musée de l'Ermitage, situé au cœur de Saint-Pétersbourg, est le plus grand musée du monde. Plus de 60 000 pièces y sont exposées dans près de

1 000 salles tandis que près de 3 millions d’objets sont conservés dans les réserves. Le musée présente, à côté de nombreuses pièces de l’Antiquité, une collection d’œuvres d’art européen de la période classique qui compte parmi les plus belles au monde avec celles du musée du Louvre. Parmi les œuvres exposées figurent des peintures de maîtres hollandais et français comme Rembrandt, Rubens, Matisse, Van Gogh et Paul Gauguin. On y trouve également deux peintures à l'huile de Léonard de Vinci (dont "Madonna Litta" datant de 1490)ainsi que 31 peintures de Pablo Picasso. Le musée emploie 2 500 personnes et utilise l'aide de nombreux stagiaires gérés par Le Service des Volontaires du Musée de l'Ermitage. Le musée de l’Ermitage est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il faut préciser à quel point les planchers sont d'une splendeur en soi. Le détail, le travail, les motifs et la qualité des différentes essences de bois des planchers sont des œuvres d'art.

Nous avons perdu l'habitude de respirer la fumée de cigarette dans les restaurants. Il est permis de fumer dans tous les restaurants. Heureusement que les Russes ne semblent pas trop fumer. Nous avons perdu l'habitude de respirer cette odeur.

Nous avons très bien mangé. Les petits déjeuners russes sont très copieux. Ils consistent en un bol de gruau, des crêpes et des petits pains. Inutile de dire qu'après avoir tout mangé, on saute le dîner...

C'est la saison des chanterelles. Plusieurs restaurants offrent des repas complets, de l'entrée au dessert, à base de chanterelles. Nous sommes dans la saison des récoltes, c'est l'abondance...

On en profite pour en manger. Les différentes façons de les apprêter sont originales et délicieuses.

Les serveurs du restaurant de l'hôtel sont très sympathiques et souriants...oui oui, souriants!!! Ça fait du bien de voir sourire les gens. On craignait même que leur humeur déteigne sur nous...aucun souci, on a la joie de vivre !!!

Nous avons pris notre dernier souper à l'hôtel. Nous connaissons de plus en plus le serveur. Il est étudiant en douane à l'université.

Les études sont gratuites pour tous à condition de réussir tous les cours.

Il nous questionne sur la raison pour laquelle nous avons des noms de famille différents Michel et moi alors que nous sommes mariés...question pertinente mais où donc a t-il pris cette information?

Nous croyons que notre vie privée est inscrite à l'ordinateur. Nous avons eu à remettre nos passeports à la réception lors de notre arrivée. Sans le savoir nous sommes aussi surveillés.

Durant tout notre séjour à Saint-Pétersbourg, nous avons pris le métro au moins deux fois par jour et pas une fois nous n'avons pas fait la remarque du sérieux de ce peuple. Comme dirait Michel, c'est un peuple fatigué, épuisé...C'est une façon de voir les choses.

Il en demeure pas moins que nous avons apprécié cette grande ville dont le coût de la vie est comparable à celui du Québec.

1 dollar canadien vaut 31 roubles russes.

Nous sommes dimanche matin le 16septembre, on se dirige vers l'aéroport de Saint-Pétersbourg en empruntant le transport en commun...Nous sommes maintenant habitués.

Prochaine destination, Moscou.

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |