La vie est belle !!! 2012 Tour du monde 1 travel blog

Bonjour Paris !

L'Opéra Garnier

Vue du Jardin des Tuileries

Le musée du Louvre

Je ne me souviens plus de mon cadenas ???

La cathédrale Notre-Dame

Prise 2

Michel le Quasimodo !!!

La chinoise ...

Il y a même du Laferrière à Paris

"Think Big" Paris

La fameuse Tour Eiffel

Un incontournable musée ... selon Chantal

Le voilà le Musée d'Orsay

Le photographe en moi ...

Prise 2

La basilique du Sacré-Cœur ... vue du musée d'Orsay

Le musée d'Orsay ... une ancienne gare de train

L'horloge du musée

Rencontre avec Armand Vaillancourt sculpteur québécois

Et sa femme Joanne

Évidemment un détour aux galeries Lafayette

Le Dôme des galeries

L'indispensable guichet ...

Le Moulin Rouge

Prise 2 ... ça coûte cher à Paris !

La place des Vosges

Enfin un bon café en France !

 

 

 


Dimanche le 12 août soit notre 8e semaine de voyage,

Départ de Melun vers la gare du Nord en voiture qui est à 50 km soit à moins d'une heure de route. Nous anticipons l'entrée dans Paris avec tous les ronds points et la circulation dense. Nous avons eu à traverser le rond point de la Bastille, méga rond point. Bien pour nous, tout s'est bien déroulé et nous avons laissé la voiture au centre de location.

Nous avons fait une belle rencontre en marchant dans les rues de Paris, Armand Vaillancourt en personne accompagné de sa copine Joanne. Un homme d'une grande simplicité et content de rencontrer les premiers québécois depuis le début de son séjour.

Sculpteur et peintre québécois, droit comme un chêne avec un discours vif et cohérent malgré ses 83 ans bien sonnés. C'est un artiste dans l'âme et militant séparatiste depuis toujours. Une belle rencontre d'un homme attachant et sympathique.

Nous avons tenté de visiter le musée d’Orsay par une journée nuageuse. Nous n’étions pas les seuls à se mettre à l’abri une journée de pluie. Il y avait plusieurs heures d’attente, nous avons donc changé d’idée. Une journée à marcher rue de l’Opéra, faire les étages des Galeries Lafayette avec l’immense Dôme central et admirer les grands édifices. L’opéra Garnier que nous avons déjà visité est lui aussi bien occupé, il y a beaucoup de touristes partout dans Paris mais les parisiens ont désertés la ville pour les vacances annuelles. Il y a donc plusieurs commerces et restaurants fermés mais il en reste suffisamment d’ouvert pour nous satisfaire.

Nous sommes impressionnés de constater la présence de tant de chinois. Nous portons sans doute davantage attention à leur comportement du fait que nous serons en Chine sous peu. Les choses simples pour nous comme de tenir les ustensiles peuvent être complexe pour eux, la simple compréhension du menu au restaurant qui est souvent unilingue française ou parfois en français et anglais. Certains semblent tellement démunis, regard perdu et hagard.

Nous aurons probablement un regard perdu nous aussi sous peu, les rôles seront inversés.

Chose certaine, ces chinois dépensent beaucoup pour des biens de consommation de qualité. Sac à main Louis Vuitton, bijoux Cartier, Chanel etc. Ils connaissent le beau et le bon.

Paris est une très belle et grande ville. L'histoire ne manque pas ici.

Les rues sont larges, les espaces sont vastes, nous n’avons pas assez de nos deux yeux pour tout voir. Nous sommes émerveillés à chacune de nos visites dans la ville lumière.

Pour ce séjour qui n’était pas à l’itinéraire, nous avons décidé de faire un musée et d’assister à un spectacle.

Ce sera le musée d’Orsay que nous n’avons jamais fait et le Lido comme music Hall. Nous aurions aimé voir la comédie musicale Mamma Mia mais elle faisait relâche pour l’été comme plusieurs autres spectacles.

Pour éviter l’attente à la porte du musée, nous avons fait l’achat par internet et nous sommes arrivés trente minutes avant l’ouverture. Il y avait déjà du monde en attente mais beaucoup moins que la veille.

Nous avons passé la journée au musée d’Orsay qui est en fait l’ancienne gare d’Orsay convertie en musée. Il a fait peau neuve ces deux dernières années.

La collection des impressionnistes est colossale. Les Monet, Manet, Matisse, Rodin, Degas etc. Nous avons aussi vu du Van Gogh dont ses toiles décrient et suggèrent sa souffrance psychologique. C’est cette même souffrance insupportable qui l’a amenée à se suicider malgré son internement à Saint-Rémy de Provence. Il y a quelques années, nous avons visité sa modeste chambre dans laquelle il était hospitalisé. Il en a fait une toile qui s’intitule « La chambre à coucher ».

Ma plus grande découverte est l’art de Degas. Ses sujets étaient souvent des ballerines, des musiciens et des gens sans histoire telle la toile « L’Absinthe » représentant un couple dans un café de Pigalle buvant de l’Absinthe. Il a aussi fait plusieurs sculptures.

Après une visite intense de deux heures, une pause s’impose !!!

Nous avons pris un petit café au « Café Campana » qui se trouve au 5e étage du musée avec terrasse avec vue magnifique sur tout Paris.

La vue est aussi magnifique au travers la grosse horloge centrale du Café.

Le dîner a été pris au « Restaurant » toujours dans le musée. Cette magnifique pièce date de 1900. Au plafond et sur les murs figurent des fresques et la pièce est éclairée par d’immenses lustres. En fait, cette pièce est anciennement le restaurant de l’hôtel d’Orsay. L’endroit est bien conservé avec un brin de modernité. Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme…

Un excellent dîner comme toujours dans les restaurants des musées.

Pour cette visite à Paris, nous voulions aussi voir l'endroit dont Henri IV à été assassiné le 14 mai 1610 par François Ravaillac. Notre côté historique qui se poursuit...

Une plaque commémorative est au sol et une autre au mur de la rue de la Ferronnerie.

Quelques semaines avant le crime, Ravaillac, un paysan, vole un couteau dans une auberge dans le but de tuer le roi. Le 14 mai 1610, il suit le carrosse du roi dès sa sortie du Louvre, qui est le château royal de l'époque, Rue de la Ferronnerie, dans l'actuel quartier des Halles. Il rattrape le carrosse royal, en route vers l'Arsenal où le roi va rendre visite à son ministre Sully souffrant. Le domicile de son ministre et confident étant proche, le roi juge inutile de se faire escorter par la Garde à cheval.

Une imprudence qui lui a valu sa vie.

Chemin faisant, nous sommes arrivés face à la rue Laferrière qui est dans le quartier de Montmartre... En moins d'un mois, Michel retrouve encore une fois ses origines...il est heureux comme un petit poisson dans l'eau !!!

La nourriture française est excellente et nous en sommes comblés mais les bons cafés sont rares et difficiles à trouver.

Nous sommes allés à "La caféothèque " qui est une maison de torréfaction. On y sert d'excellents cappuccino faits par une barista brésilienne. Il faut débourser cinq euros pour un café mais le déplacement en valait la peine.

La veille du départ, une soirée au Lido. Pour éviter d’avoir trop à marcher et avoir chaud, nous nous rendons en métro. La station Pigalle est à quelques mètres de l’hôtel.

En moins de dix minutes et nous sommes arrivés sur les Champs Élysées.

Les billets sont réservés mais pas les places. Reconnaissant notre provenance à l’ordinateur, le responsable de la billetterie avise le placier de nous donner une place de choix au parterre… « ils sont Canadiens » dit-il. Eh bien, nous avons vraiment eu des places de choix, près de la scène. Merci monsieur.

Le spectacle tant qu’à lui a été un peu décevant. Les danseurs manquaient de synchronisme, il n’y avait pas de suite ou de lien entre les séquences, la chanteuse faussait bref, nous avons été déçus.

Par contre les costumes étaient très beaux et flamboyants ainsi que les jeunes danseurs et danseuses dont les formes parfaites ne laissaient personne indifférente.

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |