Camino Francès - Saint Jacques de Compostelle travel blog

Alicia l ' hospitalière qui nous réveille en musique à 6h30 -...

En route vers hontanas - En route to Hontanas

Christophe

C'est encore moi - Me again

La Meseta n'est pour l'instant pas si plate - Meseta région is...

mer de blé - wheat sea


35km - 8h

Réveil à 6h30 par la chanson religieuse de notre hôtesse Alicia qui s'accompagne à la guitare (cf photo).

Cette étape a été allongée de 3km suite à une déviation nous faisant passer sans un chantier de construction d'un pont sur l'autoroute. Bof, pas très agréable. Cette étape est la première dans la fameuse région du plateau de la Meseta. Tous les guides s'accordent à dire que c'est une région aride, rude et brûlée par le soleil. Ils nous ont filé la peur de traverser cette zone. Foutaise ! Où plutôt c'est sûrement vrai en juillet ou Août à 35 degrés Celsius et lorsque le blé a été moissonné. Mais là ce sont de vastes mers vertes (blé vert) parcouru par des vagues dûes aux ondulations du blé sous le vent. Le tout parsemés de points rouges et bleus des coquelicots et bleuets s'étant invités dans ce tableau grandiose. Rien de désertique.

J'ai fait la route avec Christophe l'infirmier et coach Professionnel. Nous avons énormément échangé sur nos vies et les bienfaits de ce chemin.

Petite anecdote : Christophe voyait que je souffrais du dos. Il m'a demandait si j'avais réglé le sac à dos à ma taille. Ma taille ça veut dire quoi concrètement? J'ai enlevé le sac et en effet il y avait tout un système de réglage calé sur "Small". On l'a passé sur "Large". Quelle soulagement lorsque j'ai endossé le sac qui ne me tirait plus les épaules en arrière. 15j avec un sac mal réglé...

L'arrivée sur Hontanas, ville étape, est particulière car on ne voit pas la ville dans cette étendue plate jusqu'à 500m avant l'arrivée car elle se trouve encaissée dans une cuvette. L'arrivée de cette longue etape de 35km est donc interminable. Heureusement la récente et super Albergue privée Juan de Yepes nous attendait. Pas de visite de Hontanas... trop fatigué. Douche, lavage du linge, etirements, repas, dodo..le rituel quotidien avant la prochaine étape longue également vers Fromista.

--

Wake up at 6:30 by the religious song sang by Alicia our hostess who played her guitar (see photo).

This stage was extended 3km because of  a detour making us cross  a construction site of a bridge on the highway. Not very pleasant. This stage is the first in the famous region of the "plateau of the Meseta". All guides agree that this is an arid, rough and sunburned area. And pilgrims got afraid to cross this area. Bullshit! Or rather it is certainly true in July or August to 35 degrees Celsius and after the wheat is harvested. But in fact there are vast green "sea" like landscapes (green wheat) covered by waves due to the undulations of wheat in the wind. To complete the picture : red and blue dots (poppies and blue flowers) . Not really a desert region.

I walked with Christophe,  the nurse and professional coach.Christophe. We thoroughly exchanged on our lives and the benefits of this way.

Anecdote: Christophe saw that I had pain in my back. He asked if I had set the backpack correctly to my size. I did not know the size could be changed. I removed the bag and indeed there was a whole adjustment control system set to "Small". We changed it to "Large". What a relief.  The backpack does not  pull my shoulders back anymore. 15j with a poorly tuned bag ...

 The arrival on Hontanas town, is special because you can not see the city in this flat landscape until 500m before the city entrance. This city is hidden in a hole. The arrival of this long 35km stage is endless. Fortunately we found a bed in the recent and super private Albergue Juan de Yepes. No visit of Hontanas ... too tired. Shower, laundry, stretching, meals, dodo..le daily ritual  before the next stagz toward Fromista tomorrow.

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |