Camino Francès - Saint Jacques de Compostelle travel blog

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


26km - 5h

cette étape vers Burgos n'a aucun intérêt. Heureusement que j'avais lu sur mon guide qu'il y a un marquage du chemin déficient qui, si l'on ne faisait pas attention faisait entrer dans Burgos par une route de 7km dans la zone industrielle. J'étais un des rares pelerins à prendre le chemin non marqué mais tellement plus agréable le long du Rio et via un beau bois jusqu'au centre ville. C'est comme si on avait le choix en entrant sur Paris entre le Bois de Vincennes ou La porte St Ouen. Même Grieta, Norvégienne de 67 ans qui a fait presque tout cette étape avec moi , n'a pas voulu tenter de prendre le chemin non marqué. Cette Norvégienne m'a fait transpirer avec un rythme de marche très rapide. Il faut dire que depuis le décès de son époux à 58 ans d'un AVC alors qu'il était sportif et a toujours eu une vie saine, elle fait beaucoup de randonnées.

Afin de pouvoir visiter Burgos sans avoir à marcher beaucoup entre l'albergue et la ville j'ai décidé de tenter l'albergue Donativo se situant dans une église en plein coeur de Burgos dans le quartier piétonnier. 17 places et pas de réservation possible. Mon étape du jour a donc ressemblé à une course contre la montre...Eh bien j'y suis arrivé premier et pas peu fier! Par contre beaucoup moins fier lorsque j'ai visité ensuite la ville avec les muscles qui faisaient très mal m'obligent à marcher comme un pantin désarticulé.

Journée de visite d'une ville riche en batiments historiques et surtout une magnifique cathedrale patrimoine mondiale de l'unesco.

A l'albergue rencontre avec un surhomme José un Barcelonais vivant depuis 3 ans en Irlande. Surhomme pourquoi ? juste essayez de faire St Jacques de Compostelle en courant 50 km par jour et un sac de 7kg dans le dos. C'est plus d'un marathon par jour! Bon en même temps il a été obligé de s'arrêter deux nuits au moins à Burgos à cause d'une cheville énorme...

Soirée sympa passée avec Christophe à la chaussure à fenêtre et José "speedy gonzales"

demain départ pour le long et austère plateau de la Meseta qui s'étend sur 250km jusqu'à Léon.

--

this stage toward Burgos has no interest. Fortunately I had read in my guide that there is a bad camino marking that, if you don't pay attention make you  enter Burgos by a 7km road, all  in the industrial area. I was one of the few pilgrims to take the unmarked path, but so much nicer along the Rio and via a beautiful wood to the city center. It is like if we had a choice in entering Paris across  the Bois de Vincennes (Nice woods) and La Porte St Ouen (unpleasant subburb).  Even Grieta, who is a Norway 67 years lady who walked with me today did not want  to take a risk by walking the unmarked path. This Norwegian lady made me sweat with a walk at a very fast pace. In fact since the death of her husband at age 58 from a stroke (despite  he was athletic and always had a healthy life),  she did a lot of hiking so she is well trained.

In order to visit Burgos without having to walk far from the albergue and the city I decided to try the albergue donativo being in a church in the heart of Burgos in the pedestrian area. Only 17 beds and no possible reservation. First in First served. My day walk looked pretty much like a race... Well I got there first and very proud! But  far less proud when I then visited the city with muscles that were painful and require me to walk like a disjointed puppet.

Day visit to a city rich in historical buildings and a beautiful cathedral  Heritage of Unesco.

I mzt with the superman José who is from Barcelona but has been living for 3 years in Ireland. Why Superman? just try to run like him from St Jean pied de poet to San Diego de Compostela,  50 km per day and a 7kg bag in the back. It's more than a marathon every single day! Well  he was forced to stop at least two nights in Burgos because of a huge ankle ...Superman but maybe not until the end...

Nice evening spent with Christophe ( the guy with the  window in his shoe) and Jose  "speedy gonzales"

Tomorrow departure for the long and sad plateau of the Meseta that stretches 250km to Leon.

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |