La vie est belle !!! 2012 Tour du monde 1 travel blog

La belle Chantal à Colmar

La Petite Venise de Colmar

Belle architecture typique

Rivière la lauch

Palais de justice

Auguste Bartholdi

La fameuse tarte flambée alsacienne

Château Haut-Koenigsbourg

Tour incluant la salle de réception

Muraille et splendide vue

Portier du château

Vue du Château

Mitch en vélo

Une belle balade ... direction Eguisheim

On s'en va par là !!!

Un des plus beaux villages de France ... Eguisheim

Place centrale

On l'a à la SAQ

Maison typique d'Alsace

Coucou ... c'est moi

Le fameux Pape Saint-Léon IX


Lundi le 23 juillet soit le 28e jour du voyage, nous quittons Mulhouse vers Colmar, toujours en Alsace, qui est à 10 minutes de train.

Il fait beau mais frais en ce début d’avant-midi.

Colmar est la petite Venise au fil de l’eau, c’est de cette façon qu’elle est reconnue. Quartier pittoresque au cœur de la vielle ville, La Petite Venise doit sa splendeur à une paisible rivière : La Lauch.

Il ne fallait pas manquer le Monument Bartholdi ni voir le musée en son nom. Mais qui est Bartholdi ? Frédéric Auguste Bartholdi, dit Auguste Bartholdi, né à (Colmar le 2 août 1834, mort à Paris le 4 octobre 1904), qui signe parfois ses œuvres du pseudonyme Amilcar Hasenfratz1, est un sculpteur alsacien, auteur notamment de la célèbre Statue de la Liberté, offerte par la France aux États-Unis et placée ensuite sur Bedloe's island, à l'entrée du port de New York.

Le village est très représentatif de l’Alsace avec ses maisons à colombages et balcons abondamment fleuris.

Un des plats typiquement alsacien est la tarte flambée. Cela consiste en une pâte à pain mince et ronde, similaire à une pizza sur laquelle il y a de la crème fraîche, du fromage, des lardons et oignons. Si désiré du fromage additionnel peut être ajouté, le Munster typiquement alsacien. C’est délicieux mais copieux et attention à l’odeur prononcée similaire à la raclette…

La spécialité est sans contester les plats avec la choucroute chaude et le petit pain rond « Bund » pur beurre avec amandes et raisins servi au petit déjeuner, en apéritif ou en dessert. Il est bon en tout temps… Il s’appelle le KUGELHOPF disponible dans toute les pâtisseries.

Quelle langue parle t-on en Alsace ?

La population alsacienne utilise aujourd’hui, à des degrés très divers, trois expressions linguistiques : le français, l’allemand dialectal d’Alsace (dialecte)(elsasserditsch) et l’allemand littéraire ou standard.

Mais pourquoi autant de langues ?

L'Alsace fait partie de l'espace culturel des anciens empires allemand et autrichien . Après la défaite de 1871, l'Alsace, dont est détaché le Territoire de Belfort, fait partie des provinces perdues. Le mythe et le revanchisme qu'elles inspireront accompagneront toute la Troisième République. La région sera à nouveau en première ligne lors des deux conflits mondiaux. Elle réintègre la République française en 1919, est à nouveau annexée par l'Allemagne nazie en 1940 avant de redevenir française en 1945.

C’est au cœur de l’Alsace que la fête des Marchés de Noël se vit dans la tradition du « Pays des Étoiles » qui symbolise une étape incontournable de Noël. Chaque village a su préserver son authenticité et sa typicité. Il faut se promener dans les rues des villages de la fin novembre au 24 décembre pour faire ses achats de Noël. Nous avons rencontré une dame de 70 ans qui tout au long de l’année s’occupe à tricoter et faire des courtepointes qu’elle vend au Marché de Noël. Selon la dame, les prix sont dérisoires. Les marchands perdurent la tradition au détriment de faire de l’argent. Cette dame a été généreuse de son temps avec nous. Une très belle rencontre.

Mardi le 24 juillet jour 29

Nous prenons le TGV vers Sélestat au nord de Colmar puis par la suite prendre un autobus qui fait la navette vers le Château du Haut-Koenigsbourg. Il est tout au haut de la montagne. Le château date du Moyen-âge. De la cour basse avec son auberge, sa forge et son moulin, aux escaliers en colimaçon qui mènent aux appartements meublés du seigneur…nous découvrons une architecture, un mobilier, une atmosphère chargés d’histoires.

Ponts-levis, salle d’armes, donjon et canons rappellent aussi à chaque instant la vocation de cette forteresse de montagne plusieurs fois assiégée, détruite et pillée. Aujourd’hui restaurée, elle domine de sa silhouette caractéristique les nombreuses forteresses de la région.

Il offre une vue imprenable avec diaporama grandiose de ses 800 m d’altitude. Nous avons une vue sur la plaine d’Alsace, les vallées et les Ballons des Vosges, la Forêt-Noire et par temps clair, les Alpes…

Ce Château a été édifié au XII e siècle. Il a été le témoin de conflits européens et de rivalités entre seigneurs, rois et empereurs. Il voit se succéder d’illustres propriétaires, dont la dynastie des Habsbourg et l’empereur d’Allemagne Guillaume II. Ce dernier décide de redonner vie à l’ancienne forteresse et d’y créer un musée du Moyen Âge. Au début du XXe siècle, il entreprend la restauration et la reconstruction de cet édifice assiégé, détruit et abandonné au cours de la guerre de Trente Ans. Les travaux dure à peine huit ans et le nouveau Haut-Koenigsbourg est inauguré en 1908.

Une visite agréable et animée par de nombreux groupes camps de jour. Inutile de dire combien les enfants étaient excités de faire la visite du château et par la suite s’arrêter à la boutique cadeaux s’acheter un article d’armure du Moyen-Âge : épée, bouclier, casque etc.

Une journée agréable et chaude à 30 degrés.

Mercredi le 25 juillet jour 30

Encore une belle journée en vue. Ce sera une journée de vélo à nouveau…

À la gare de train de Colmar, nous pouvons faire la location de vélo pour la journée. Très bonne initiative de la ville d’autant plus que le monsieur qui tient la boutique donne de bons conseils sur les endroits à visiter.

Nous nous rendons au village de Eguisheim qui est à 10 km de Colmar. La route dans les sentiers est agréable avec vue sur les montagnes. Le village d’Eguisheim est le berceau du vignoble d’Alsace. Le village obtient le grand prix national du fleurissement depuis 1989 et fait parti des plus beaux villages de France.

Ce village est fait en forme d’escargot de sorte que pour le visiter, nous entrons par la rue principale et avons qu’à tourner en rond jusqu’au centre du village pour faire le tour complet. Ce tour permet d’admirer les magnifiques maisons aux balcons fleuris et aussi d’apprendre que c’est au IV e siècle que les Romains plantèrent à Eguisheim les premières vignes. Depuis cette époque, des générations de viticulteurs y développent leur expérience dans le respect de la tradition. La qualité de leurs grands vins est incomparable : Sylvaner, Pinot Blanc, Muscat, Pinot Gris, Riesling, Gewurztraminer et Pinot Noir forment un cortège de grand noms.

C’est le village natal du Pape Saint-Léon IX né Brunon d’Eguisheim en 1002. Il est consacré Pape en 1049. Il est reconnu pour être un Pape Réformateur. Un monument en son nom prend place au centre du village.

Nous voulons faire changement au niveau des repas…Les plats alsaciens sont bons mais copieux et bourratifs pour les températures très chaudes que nous avons.

Plusieurs spécialités sont disponibles dans Colmar. Nous arrêtons notre choix pour un restaurant libanais. Nous n’avons pas été déçus. Le jeune propriétaire de souche libanaise est très sympathique et les plats sont préparés par sa mère. Nous y sommes même retournés le lendemain soir… Nous nous sommes laissés tenter par le dessert maison avec crème et ricotta sur gâteau de noix et eau de rose… délicieux.

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |