La vie est belle !!! 2012 Tour du monde 1 travel blog

Église Notre-Dame de Dijon

Place de la République

Jets d'eau

Des airs de Bordeaux ...

Vue de la tour Philippe le Bon

Architecture typique de la Bourgogne

La marche est haute ...

Michel a fait un voeu ... via la Choutte

La légende de Dijon ...

Tour Philippe le Bon ... 316 marches

Ding Dong ...

Jacquemart

Jacqueline

La moutarde me monte au nez...

Ce n'est pas de la bière mais de la moutarde

Choix à faire

Une belle tête de vainqueur

Oeufs en Meurette

Marché public

Poissons frais

Des fromages gros formats ...


Vendredi le 20 juillet

Jour 25

Direction de la gare de Beaune pour Dijon qui n’est qu’à 20 minutes en train.

Dijon est une ville qui se refait une beauté. Dès septembre prochain, les Dijonnais auront un Tramway. La ville est complètement en construction et transformation. C’est une petite ville qui se découvre facilement en marchant.

Nous faisons une visite guidée de la ville à la pluie et au froid, il fait 15 degrés. Heureusement que nous sommes bien équipés avec parapluies et imperméables. Le titre de la visite est Saveurs et Piquant faisant référence à la moutarde de Dijon et aux pains d’épices.

Nous sommes allés à la boutique Maille de Dijon. Pour porter ce nom, la moutarde doit être lisse, forte et faite de vin blanc contrairement aux autres moutardes qui sont faites de vinaigre.

Nous avons appris qu’auparavant, les graines de moutarde provenaient de la région de Dijon mais par manque de culture, les graines proviennent depuis plusieurs années de la Saskatchewan au Canada. Il y a un petit peu de nous dans la moutarde Maille de Dijon qui existe depuis le 18e siècle.

Les pains d’épices aussi proviennent de la Bourgogne. Ils sont fabriqués de farine de froment, miel, œufs et épices. Tant les graines de moutarde que les épices pour la fabrication des pains d’épices (anis, clou, cardamone etc.) ont des propriétés médicinales connues depuis le moyen-âge.

Nous passons par le marché couvert de Dijon. Il est totalement fait d’acier qui semble être la marque de commerce de l’ingénieur qui l’a construit et connu internationalement.

Alexandre Gustave Eiffel, né le 15 décembre 1832 à Dijon et mort le 27 décembre 1923 à Paris, est un ingénieur et un industriel français qui a participé notamment à la construction de la statue de la Liberté à New York et de la tour Eiffel à Paris.

L’église Notre-Dame est d’une grande importance pour les Dijonnais. Elle est considérée comme un chef-d'œuvre d’architecture gothique du 13e siècle. On estime que l'édifice actuel a été construit des années 1220 aux années 1240 environ.

Tout au haut de l’église, une horloge sonne les quarts d’heure et l’heure de façon originale.

Elle comporte quatre automates métalliques dont deux, nommés Jacquemart et Jacqueline, sonnent les heures avec un marteau sur une grosse cloche, les deux autres automates, leurs « enfants » Jacquelinet et Jacquelinette, frappant de quart d'heure en quart d'heure, chacun sur une petite cloche. Cette horloge provient de la Belgique en échange de la rébellion de 1458.

Lors de la visite, nous avons suivi le parcours de la chouette qui est un élément de superstition pour les Dijonnais.

Sur un mur extérieur de l’église Notre-Dame, une chouette sculptée dans la pierre permet aux passants de faire un vœu en frottant la dite chouette avec la main gauche, la main du cœur. Le vœu se réalise lorsque la personne fait brûler un lampion à l’église.

Michel a eu beau frotter la chouette avec conviction pour retrouver sa casquette d’armée perdue au musée des Beaux-Arts…malheureusement la chouette n’a pas réalisé son vœu…la casquette est perdue à jamais et Michel est attristé.

Nous avons monté les 316 marches de la Tour Philippe le Bon qui a une hauteur de 46 mètres, datant de 1460 et se trouve dans l’hôtel de ville. Nous avons admiré la ville de Dijon dans ses hauteurs. Une vue magnifique par une journée de beau temps mais fraîche.

Plusieurs mariages avaient lieu en ce beau samedi à l’hôtel de Ville de Dijon. Des mariages qui attirent les curieux… pour ne pas dire les curieuses comme moi !

Chaque région a sa spécialité culinaire et Bourgogne ne fait pas exception. Mme Bianco du gîte l’Octroi Saint-Jacques nous avait fortement recommandé de manger des œufs en meurette qui consiste à faire cuire des œufs pochés dans la sauce restante du bœuf bourguignon. C’est ce que nous avons commandé au restaurant de l’hôtel et nous avons été agréablement surpris. Merci Mme Bianco pour l’information.

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |