Camino Francès - Saint Jacques de Compostelle travel blog

premier pelerins rencontrés - very first pelgrims met

Il ne veut pas porter mon sac - he doesn't want to...

Quelle montée - climbing over and over

Dans les nuages - in the clouds

visibilité réduite - limited visibility

petite prière? - a little priest?

C'est encore loin - are we there yet?

Le petit chemin en bas c'est d'où je viens - This tiny...

brouillard toujours et encore - fog always

pelerins a la queue leu leu - pilgrims in line

Oui brouillard encore - Yes still this fog

enfin l'arrivée! - here we are!

doctoir à roncevaux - first night in an aberque


english message follows. Et Voilà, première étape réalisée de Saint-Jean-Pied-de-Port à Ronceveaux. On m'avait dit que ce serait une étape dure.Je confirme. C'est 15 km de montée rude pour arriver au col et descente terrible sur un chemin caillouteux.Cela m'a rappelé mes classes à l'armée où il fallait trouver cette énergie cachée en soi lorsque la tête et les jambes commençaient à dire stop. Dès les premiers km on sait que l'on n'est pas sur un chemin normal. Tout le monde se parle sans ce connaître. J'ai fait un bout de route avec une mexicaine qui vit à San Francisco et qui avait besoin de se retrouver et faire un break.On à échangé sur nos parcours de vie. Puis à une pause on s'est perdu de vue. Peut être vais je la croiser dans quelques étapes. Peut être plus jamais. Mais c'est ça la vie sur le Camino. Côté forme physique l'entraînement bodypump en salle de gym m'a beaucoup aidé mes jambes ne me font pas mal au terme de cette journée et pas d'ampoules. On verra demain. Les 12kg du sac sont supportables. Ce soir première frayeur pour dormir : hôtels complets. Heureusement il y avait l'alberque dans une eglise. De grands doctoirs tous neufs. Je partage le box avec une chinoise. Allez dodo et zouh demain levé 6h

-

I was told that this first day would be tough. Confirmed. 8h total and 6h steep uphill. Going downhill on a track with unstable stones was even worst. As of the first km I could see that this trek would not be conventional. All people are nice and engage easily the conversation. I walked for one hour with a Mexican girl who lives in SFO. She decided to make this pilgrimage just to make a rest in her intensive business woman life. We exchanged our life experience. Maybe I'll meet her again down the road, maybe not. That s the life in this Camino we meet people but don't exchange contact information or don't make any commitment. Just talk the talk and walk the walk. I arrived tired of course but so happy at Roncevaux. All hotel were full. Fortunately I was able to find a bed in an aberque in a church. see the picture. I am sharing the cubicle with a Chinese girl....

Entry Rating:     Why ratings?
Please Rate:  
Thank you for voting!
Share |